L’inspection générale de l’Elevage à Bamako a abrité, hier mercredi, une session de formation et d’échanges sur le Programme de développement intégré des ressources animales et aquacoles au Mali (PDIRAAM) dont le lancement est prévu pour ce jeudi dans 62 commune des régions de Kayes, Koulikoro et Ségou.

viande rouge boeuf vache mouton animal betail boucher abattoire marche

La cérémonie d’ouverture de la session était présidée par KONE Salimata DIAKITE, représentante du ministre de l’Elevage et de la pêche, en présence du coordinateur de PDIRAAM, Souleymane BA ; du représentant de la Banque islamique de développement (BID), Souleymane KEBE, etc.
L’objectif de cette rencontre était de développer une synergie d’actions et de complémentarité entre les acteurs afin de mieux coordonner et rentabiliser les interventions du volet «Filière viande rouge et lait» dont le lancement est prévu pour ce jeudi 27 avril 2017.
Au cours de cette session, les participants ont eu droit à plusieurs communications ayant porté notamment sur: la présentation détaillée du projet Filière viande rouge et lait ; la présentation sur la passation des marché et la présentation de la BID et discussions sur les points d’incompréhension du DAP du projet.
Pour le coordinateur de PDIRAAM, l’objectif du lancement de ce projet est de démarrer officiellement leurs activités ; de créer un cadre d’échange et de partages d’information autour des mécanismes de mise en œuvre du projet avec l’implication de tous les acteurs et de sensibiliser les parties prenantes sur les objectifs et résultats attendus du projet.
Aussi, a-t-il précisé, les zones d’intervention du projet se situent dans le sahel occidental, qui s’étend dans les régions de Kayes, Koulikoro et Ségou. Soit 62 communes d’intervention.
Pour sa part, le représentant de la BID a exprimé sa gratitude au département de l’Elevage et de la pêche et au gouvernement pour leur détermination à réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire.
Pour M KEBE, l’engagement de la BID et celui du ministère de l’Elevage permettront d’accroitre le développement des filières viande rouge et lait.
Toutefois, il a déploré la faiblesse de l’emploi et de revenus qui reste critique pour le lancement du projet de Développement des ressources animales aquacoles du sahel occidental du Mali.
Quant à la représentante du ministre de l’Elevage et de la pêche, elle a témoigné l’encouragement du gouvernement à la conception et la mise en œuvre du programme d’envergure régionale pour lutter contre la pauvreté et renforcer la sécurité alimentaire.
Selon Mme KONE, la finalité politique de la mise en œuvre du PDIRAAM est d’apporter un appui aux bénéficiaires par la contribution au processus de la réduction de la pauvreté et de renforcer la sécurité alimentaire.
«Grâce à l’augmentation de la production et de la productivité des espèces animales, le programme contribuera au développement économique de notre pays», a-t-elle soutenu.
En conclusion, a rappelé la représentante du ministre, le financement des filières viande rouge et lait est assuré par la BID et le gouvernement, pour un montant de 13 722 620 440 de FCFA. Ledit projet permettra de stimuler les initiatives individuelles ou collectives, privées ou publiques afin d’appuyer les investissements dans les filières viande rouge et lait

Par Memadjilem NADJILAR Evelyne (Stagiaire)

 

Source: info-matin

MaliwebEconomie
L’inspection générale de l’Elevage à Bamako a abrité, hier mercredi, une session de formation et d’échanges sur le Programme de développement intégré des ressources animales et aquacoles au Mali (PDIRAAM) dont le lancement est prévu pour ce jeudi dans 62 commune des régions de Kayes, Koulikoro et Ségou. La cérémonie...