Pour un objectif annuel initial de recettes de 845,602 milliards de Fcfa, assigné à elle par les plus hautes autorités, en 2018, la Direction générale des impôts (DGI) a pu réaliser, au 31 décembre dernier, 629,817 milliards de Fcfa, soit un taux de 74,48% et un gap de 215,785 milliards de Fcfa.

Une contreperformance qui justifie en partie l’incapacité de l’Etat à assumer ses engagements financiers ou à s’aventurer dans d’autres avec les acteurs sociaux.

Source: Le Reporter

MaliwebEconomie
Pour un objectif annuel initial de recettes de 845,602 milliards de Fcfa, assigné à elle par les plus hautes autorités, en 2018, la Direction générale des impôts (DGI) a pu réaliser, au 31 décembre dernier, 629,817 milliards de Fcfa, soit un taux de 74,48% et un gap de 215,785...