Les cadres dirigeants du Dispositif national de sécurité alimentaire (DNSA) suivent depuis lundi, une formation sur les outils de gestion de la chaine de suivi et d’évaluation au Centre DIAMCIS sis à Banankoroni. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le commissaire à la sécurité alimentaire Redouwane Ag Mohamed. C’était en présence du représentant de la société française de réalisation , d’étude et de conseil (SOFRECO), Oumarou Tiemtoré.

 

Cet atelier de formation de cinq jours, appelé «la retraite des dirigeants du DNSA autour du Team-bulding, du leadership et de la gestion axée sur le résultat», est destiné à 37 cadres des structures du DNSA. La formation est assurée par l’équipe technique de la société française «SOFRECO» qui met en œuvre le projet d’appui au mécanisme de suivi évaluation du dispositif national de sécurité alimentaire financé par l’Union européenne.

Selon le Commissaire à la Sécurité alimentaire, la présente session de formation et d’échange vise à renforcer la capacité des responsables du DNSA et à construire une équipe forte et capable de travailler en parfaite synergie pour relever les immenses défis liés à la sécurité alimentaire. « Le dispositif de sécurité alimentaire du Mali est composé de plusieurs structures, services, projets et programmes. Les défis sont énormes. Ceci suppose des réponses immédiates, promptes et efficaces. Et pour cela, il faut une équipe soudée et compétente », a expliqué Redouwane Ag Mohamed, interrogé après l’ouverture des travaux.

Le commissaire à la sécurité alimentaire attend avoir au sortir de cette session, des cadres qui se connaissent entre eux et qui savent compter les uns sur les autres. « Le combat pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle est une cause juste. Et les causes justes sont nobles. Elles doivent être soutenues et défendues en tout temps et en tout lieu. La sécurité alimentaire et nutritionnelle n’est pas seulementune priorité, elle est une nécessité vitale pour notre pays, car elle est la vie. En cela cette formation doit marquer le point de départ d’un véritable travail d’équipe», a-t-il expliqué.

Redouwane Ag Mohamed espère que la présente formation répondra aux attentes et permettra d’enclencher au sein du dispositif cette nouvelle dynamique de gouvernance par le système de management par objectif. «De nombreux obstacles continuent d’empêcher la pleine atteinte de nos objectifs et le ralentissement de nos activités au quotidien », a-t-il déploré.

Pour le commissaire à la sécurité alimentaire, il est indispensable d’accroître la capacité de management et de leadership des cadres dirigeants. Objectifs : permettre à ces responsables de communiquer plus efficacement entre eux, établir une relation managériale basée sur la confiance, le respect, l’implication, la coordination.

C’est aussi pour permettre à chacun de ces dirigeants, de prendre conscience de son leadership, connaître ses points faibles et forts et définir ses axes d’amélioration. D’où l’importance de la présente formation dont la réussite nécessitera l’engagement de tout le monde.

Pour le commissaire à la sécurité alimentaire, la mobilisation des cadres du DNSA pour cet atelier est un devoir. Selon le responsable, la réussite des missions d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle, impose certaines démarches et approches de management et de leadership, de même que l’esprit d’équipe.

Babba B.COULIBALY

Source : L’ESSOR

MaliwebEconomie
Les cadres dirigeants du Dispositif national de sécurité alimentaire (DNSA) suivent depuis lundi, une formation sur les outils de gestion de la chaine de suivi et d’évaluation au Centre DIAMCIS sis à Banankoroni. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le commissaire à la sécurité alimentaire Redouwane...