Le ministère des Mines à travers l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a procédé, le jeudi 14 décembre 2017, au lancement officiel de sa campagne de dissémination des rapports ITIE 2014 et 2015 au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. La présente rencontre marque le début d’une vaste campagne de diffusion, de dissémination des rapports ITIE 2014 et 2015 dans les régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso. La cérémonie solennelle de lancement était présidée par le secrétaire général du ministère des Mines, Lamine Alexis Dembélé en présence du Maire de la Commune V, Amadou Ouattara et des membres du Comité de pilotage de l’ITIE.

Dans son discours, le secrétaire général du ministère des Mines, Lamine Alexis Dembélé, a tout d’abord rappelé que la gestion transparente des revenus issus du secteur extractif a toujours été une préoccupation majeure du gouvernement de notre pays. Dans le souci de contribuer à la lutte contre la pauvreté et faire profiter d’avantages les populations des ressources extractives, expliqua-t-il, le Mali a adhéré à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en 2006 lui faisant, aujourd’hui, le 12ème pays conforme à l’initiative. Depuis cette date, selon lui, le Mali ne cesse de multiplier les efforts pour répondre aux exigences innovantes et changeantes de la Norme ITIE. « L’une des exigences non négociable de cette Norme, est la production et la publication du rapport ITIE chaque année. Le Mali a déjà publié son rapport 2014 en 2016 et le rapport ITIE 2015 vient d’être publié. » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que le présent rapport ITIE renferme toutes les informations utiles et pertinentes sur le secteur extractif au Mali. « Il est le produit de la réconciliation des flux de paiements effectués par les sociétés minières à l’Etat au cours d’une année écoulée. Les résultats des deux rapports permettront de mettre en exergue les travaux de conciliation fait par l’administrateur indépendant, les écarts relevés dans les flux financiers, les principales conclusions ainsi que les recommandations desdits rapports. Ces rapports ITIE permettent aussi de connaitre l’apport du secteur extractif dans l’économie nationale et sur les collectivités locales», a dit M. Démbélé.

Avant de signaler qu’aujourd’hui, le secteur extractif contribue à hauteur notamment de 6% du PIB (Produit intérieur brut), de 12% des recettes de l’Etat et de 51% des recettes d’exploitations du pays. Pour lui, cette cérémonie marque le début d’une vaste campagne de diffusion, de dissémination des rapports ITIE 2014 et 2015 dans les 3 premières régions du Mali. Il s’agit de la région de Kayes (Kayes,Yatéla, Kéniéba, Djidian Sitakily), de la région de Koulikoro (Koulikoro ville, Kangaba) et de la région de Sikasso (Sikasso ville, Bougouni, Kadiolo, Fourou, Sanso, Yanfolila et Kalana).

Moussa Dagnoko

Source: Le Républicain

MaliwebEconomieKAYES
Le ministère des Mines à travers l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a procédé, le jeudi 14 décembre 2017, au lancement officiel de sa campagne de dissémination des rapports ITIE 2014 et 2015 au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. La présente rencontre marque le...