Les travaux d’électrification de Djalakorodji ont commencé depuis 2008-2009 avec l’AMADER. Par la suite, il y eut le raccordement de l’électrification des zones situées à moins de 30Km de Bamako, réalisé par l’AMADER à L’EDM- SA et financé par la banque mondiale.

Dans la commune de Djalakorodji, les récents travaux entrepris par l’EDM ont été récupérés par certains politicards en mal de popularité pour faire monter leurs côtes. Pire, des sommes variant entre 200.000F et 250.000F sont  extorquées à la population pour l’installation des compteurs. Or, ceux qui avaient eu à payer les compteurs avec l’AMADER ne doivent plus rien payer !

Djalakorodji,  la commune fantoche ; Djalakorodji, la cachette de  tous les épaves politiques de la capitale ; Djalakorodji, la commune des apprentis politiques, bref des qualificatifs ne manquent pas pour qualifier cette commune périphérique de Bamako. En effet, toutes les actions de développement de la commune entreprises par le maire sont politisées. Ainsi, n’étant plus du même bord politique que le maire Oumar Guindo, certains  conseillers RPM de la mairie et des politicards en manque de popularité récupèrent  toutes les actions de développement afin de se faire une certaine popularité.

C’est actuellement le cas de l’électrification  où certains conseillers RPM sont entrain d’intoxiquer la population en leur faisant croire  que c’est grâce à leur parti que Djalakorodji a eu le courant. Pire, la corruption et le clientélisme politique sont devenus la voie royale pour avoir des compteurs prépayés. Ainsi des sommes variant selon la tête du client et allant de 200.000F à 250.000F CFA sont prises  frauduleusement avec les gens. Le maire, premier responsable du développement communal est superbement ignoré dans cette supercherie. Il nous revient que les agents de l’EDM qui effectuent les travaux  ne contactent nullement la  mairie. Or, dans les conditions normales,  ils doivent évoluer obligatoirement sous l’ordre du maire. Mieux, un compte rendu fidèle de l’évolution des travaux doit être fait régulièrement au Maire. Mais hélas ! A cause de la récupération politique  de cette électrification par les militants RPM de la commune, le goût prononcé par la corruption, tout semble être entrepris pour  défier le maire Oumar Guindo. Et généralement, les tractations se font entre les corrupteurs et l’agence  EDM-SA de Djélibougou.

Il est temps que les gens se détrompent car cette électrification est une action de développement entreprise depuis 2008-2009 par l’AMADER. Elle n’est l’œuvre d’aucun parti politique, mais tout simplement un acte de développement pour la population de Djalakorodji.  Elle n’a aucune coloration politique et ne saurait être récupérée par des politiciens en manque de popularité pour se faire un électorat.

Dans cette optique, tous ceux qui ont eu à payer les compteurs avec l’AMADER ne doivent plus rien payer.

Pour les besoins de compteurs, les intéressés doivent saisir le maire  qui est le premier responsable du développement communal. Cela pour ne pas se faire dévorer par ces rapaces de politiciens dont le seul souci est d’avoir de l’argent et désinformer la population.

Selon les informations, deux agents seront recrutés par la mairie pour les questions de compteurs.

MD

 

Source: La Révélation

Vida vidaEconomie
Les travaux d’électrification de Djalakorodji ont commencé depuis 2008-2009 avec l’AMADER. Par la suite, il y eut le raccordement de l’électrification des zones situées à moins de 30Km de Bamako, réalisé par l’AMADER à L’EDM- SA et financé par la banque mondiale.   Dans la commune de Djalakorodji, les récents travaux...