L’une des villes les plus « oubliées » de la Guinée depuis l’indépendance à nos jours, vient enfin de bénéficier d’un groupe électrogène pour son électrification. Mali dont il s’agit vient de bénéficier d’un projet d’électrification initié par le gouvernement de la transition, qui a abouti le 15 juin dernier. Une date historique à laquelle la lumière a été lancée dans cette préfecture de la région administrative de Labé. Visiblement soulagé par cette action, le maire de la commune urbaine s’est ouvert à Guinéenews.

N’est-ce pas vrai qu’il vaut mieux tard que jamais ? En tout cas, ça en a bien l’air à Mali, une préfecture qui vient de voir le bout du tunnel. Abandonnée, oubliée et reléguée au bas de l’échelle depuis l’aube des temps, Mali vient enfin de sentir positivement la présence de l’Etat sur son territoire. Désormais cette commune urbaine qui manque de tout  est alimentée en courant électrique.

« Nous avons reçu un groupe électrogène ; un générateur de forte capacité nous est arrivé il y a juste un mois en provenance de Boké où il a été embarqué. Un groupe électrogène d’une capacité de 1 700 KVA. Il a été mis en place, et ce groupe est destiné à électrifier la ville de Mali pendant une période donnée, c’est-à-dire la période pendant laquelle Sambangalo (l’interconnexion électrique en cours) est en construction. Même si les travaux sont avancés. En attendant la fin de ces travaux, le gouvernement a estimé dans son programme qu’il faut d’ici la fin de la transition faire bénéficier au maximum de préfectures une énergie de qualité. C’est dans ce cadre que nous avons été dotés de ce groupe électrogène », explique Abdoulaye Fily Diallo, le maire de la commune urbaine de Mali.

Le 15 juin 2022 qui est la date du lancement du courant électrique reste à jamais dans le cœur des habitants de Mali. En attendant le lancement de l’interconnexion électrique SAMBANGALO, Mali se familiarise au courant électrique. « Plusieurs poteaux et plusieurs câbles électriques ont été installés dans la ville. Donc plusieurs parties de la ville sont alimentées mais pas toutes ; mais plusieurs parties de la ville disposent aujourd’hui de ces installations. Après l’installation, nous avons reçu du gouvernement une citerne de 20 000 litres de gasoil pour l’alimentation du groupe. Maintenant le mercredi 15 juin 2022, à 19 heures 46 minutes exactement, Mali est sortie de l’obscurité. A cette heure précise, le groupe a été lancé, les principales rues de Mali se sont vues alimenter  en énergie », ajoute le maire.

 

Source: https://guineenews.org