C’est bien un climat de satisfaction qui vient d’ouvrir aux PME/PMI des huit pays de l’espace UEMOA avec la mise en place d’un dispositif par la BCEAO, le gouvernement et les banques des huit pays de l’espace. Le lancement dudit dispositif s’est déroulé à l’hôtel Maeva sous la présidence de Baber GANO, ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, ce jeudi 02 août 2018.

Tout d’abord l’initiative de la mise en place dudit dispositif a été prise en juin 2012 par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement. La mise en place de ce dispositif avait pour objectif d’apporter une nette amélioration de l’offre des services financiers au profit des petites et moyennes entreprises et des petites et moyennes industries.

En prélude de cette rencontre, Mme Touré Coumba SIDIBÉ, présidente de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Mali, a débuté son intervention en remerciant tous les autorités du Mali et les responsables de la BCEAO pour une telle initiative. Pour elle, à en croire une étude récente, les PME/PMI représentent 95% des entreprises enregistrées dans l’espace UEMOA. Mais la plupart des ces entreprises évoluent toujours dans le secteur informel, autrement dit qu’elles ne disposent pas d’une comptabilité, de comptes d’exploitation, ni de plan de trésorerie et sans bilan. Devant de telles situations, le financement pose toujours un certain nombre de problèmes, a poursuivi la présidentede l’APBEF. A ce effet, bien que des mesures d’adaptation aient été prises par les différents acteurs concernés dans le but d’aboutir à une probable résolution, d’énormes efforts restent encore à faire, a souligné la présidente. A l’en croire, la problématique du financement des PME/PMI interpelle tout un chacun, car ces entreprises constituent indéniablement le moteur de la croissance économique. Elles sont sources de création d’emploi, luttent contre la pauvreté, et contribuent largement à rendre nos économies plus dynamiques et plus résistantes.

Pour le directeur national de la BCEAO, Konzo TRAORÉ, depuis juin 2012, le mandat a été donné à la BCEAO d’accompagner les établissements financiers de l’espace pour la mise en place dudit dispositif. Ce mécanisme est apparu nécessaire au regard du poids des PME/PMI dans le tissu économique des pays de l’Union. En outre, des concertations ont été tenues dans les différents pays avec les grands acteurs dans le secteur bancaire, les PME/PMI pour une possible exécution du dispositif. Toujours selon lui, ce dispositif apporte une réponse appropriée à la problématique de l’accès  des PME au financement bancaire à travers les incitations offertes par la banque centrale aux établissements de crédit et une meilleure organisation de l’accompagnement de ces entreprises.

L’objectif est aussi de créer un écosystème favorable à la PME, notamment à son financement, afin de permettre la création d’une masse critique de petites et moyennes entreprises performantes susceptibles d’augmenter la contribution de cette catégorie d’entreprises à la création de richesse et à la lutte contre le chômage, a conclu Konzo TRAORE.

Pour la mise en œuvre de ce dispositif PME, cinq acteurs sont appelés à intervenir à savoir les Etats, les structures d’appui et d’accompagnement, les établissements de crédit, la BCEAO, et enfin le marché financier régional. Et enfin, ce dispositif s’adresse uniquement aux entreprises dont le chiffre d’affaires est inferieur ou égal à un (1) milliard.

Dans son allocution, le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Baber GANO, a salué tous les participants et acteurs impliqués dans la résolution de ce dispositif. A l’en croire, plusieurs mesures ont été mises en œuvre pour créer les conditions nécessaires dont l’adoption de la loi d’orientation du secteur privé, la création d’un ministère dédié à la promotion de l’investissement et du secteur privé, un conseil supérieur du secteur privé, la mise en œuvre de multiples programmes et projets en faveur des PME/PMI. A ses dires, ce nouveau dispositif  vise à faciliter l’accès des PME/PMI au financement bancaire. En exprimant toute la gratitude du gouvernement à la BCEAO pour avoir bien voulu accompagner le Mali à la mise en œuvre de ce dispositif, le ministre a rassuré le directeur de la BCEAO  que le Mali va s’approprier le dispositif  afin de tirer un meilleur profit des bénéfices des promoteurs des PME/PMI du Mali.

Adama TRAORE

Source: La Preuve

MaliwebEconomie
C’est bien un climat de satisfaction qui vient d’ouvrir aux PME/PMI des huit pays de l’espace UEMOA avec la mise en place d’un dispositif par la BCEAO, le gouvernement et les banques des huit pays de l’espace. Le lancement dudit dispositif s’est déroulé à l’hôtel Maeva sous la présidence...