C’est ce qu’entend relever le ministère de l’Energie et de l’Eau à travers l’Agence des Energies renouvelables du Mali (AER-Mali), en partenariat avec la Banque africaine de développement et le Fonds d’investissement Climatique. Pour ce faire, le département organisera la 1ère édition de la Semaine Malienne des Energies renouvelables du 19 au 23 février 2019 à Bamako.

 

Selon ses initiateurs, la semaine des Energies Renouvelables(SemR) a pour principal objectif la visibilité du potentiel d’investissement  au Mali dans le domaine des énergies renouvelables. Pendant une semaine les citoyens seront  éclairés et sensibilisés  sur les énergies renouvelables, leur utilisation et les équipements.  La SemR est également le rendez-vous de 5 sous-secteurs  couvrant les multiples possibilités dans le solaire, la biomasse, l’éolien, le biocarburant et l’hydraulique.

Aussi sont attendus à ce forum  de grandes participations  avec plusieurs centaines de visiteurs par jour ;  40 stands d’expositions ; une centaine d’assistants aux conférences thématiques  avec près de 15 conférenciers qui vont aborder les thématiques d’intérêt socio-économique ;  politique et scientifique en lien avec les énergies renouvelables,  et la présence de la presse nationale et régionale etc.

Selon eux, Un objectif qui tire son sens de la semaine célébrée qui mobilisera décideurs, investisseurs, experts  et consommateurs autour des énergies renouvelables. Lors de  la journée d’information avec la presse, il a été présenté différentes projections  sur les outils et supports de la campagne en plus des vidéos où dévideurs, industriels, investisseurs et public témoignent sur les avantages des Energies renouvelables.

Pour les organisateurs, il s’agira aussi de favoriser l’essor des énergies renouvelables au Mali à travers  l’ amélioration du cadre politique, juridique, réglementaire et institutionnel favorable à la promotion des investissements en énergies renouvelables au Mali ; renforcer les capacités des acteurs , la gestion des connaissances , la communication et le plaidoyer en faveur des énergies renouvelables ; et améliorer le système de suivi et l’évaluation du sous-secteur et renforcer l’ approche programmatique dans le cadre du SREP-Mali.

Mahamane Maïga

Lejecom

MaliwebEconomie
C’est ce qu’entend relever le ministère de l’Energie et de l’Eau à travers l’Agence des Energies renouvelables du Mali (AER-Mali), en partenariat avec la Banque africaine de développement et le Fonds d’investissement Climatique. Pour ce faire, le département organisera la 1ère édition de la Semaine Malienne des Energies renouvelables...