Le projet de construction d’une centrale thermique de production d’électricité de 90 MW à Kayes d’un coût total de 123 millions d’euros, sera bientôt réalisé car la Banque ouest africaine de développement (Boad) a mobilisé une facilité de 84,8 millions d’euros (soit environ 55,6 milliards de Fcfa) en faveur de la société Albatros Energy Mali qui porte ce projet. Sans compter les concours bancaires syndiqués par la Boad auprès de quatre institutions de financement du développement à hauteur de 75 millions d’euros, soit près de 50 milliards de Fcfa.

banque ouest africaine developpement boad

La construction d’une centrale thermique, dont la réalisation devra durer seize mois, est d’une haute importance stratégique, dans la mesure où elle va contribuer à résoudre le problème de l’approvisionnement en énergie électrique auquel le Mali se trouve confronté. En effet, ce projet va accroître les capacités de production d’électricité du Mali d’environ 25% et par conséquent va augmenter sensiblement le taux d’accès à l’électricité, tout en permettant une réduction du coût de production de l’électricité.  Ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat-public-privé, à travers une convention de concession en BOOT (Build Own Operate and Transfer) signée entre l’Etat du Mali et Albatros Energy Mali pour une durée de 20 ans. La production de la centrale sera entièrement vendue à l’entreprise publique Energie du Mali (EDM-sa) selon les termes d’un  Contrat d’achat d’énergie signé le 13 octobre 2016.

C’est d’ailleurs au vu de l’importance et de la pertinence de ce projet que la Banque ouest africaine de développement (Boad) a accepté de l’accompagner et s’est beaucoup investie pour faciliter sa réalisation, notamment par le financement dudit projet. En effet, la Boad, en ses qualités d’arrangeur principal et de prêteur, a mobilisé une facilité de 84,8 millions d’euros (soit environ 55,6 milliards de Fcfa) en faveur de la société Albatros Energy.

Il convient de préciser qu’en plus d’une participation à la réalisation du projet à hauteur de 6,6 milliards de Fcfa sous forme de prêt, la Boad a syndiqué des concours bancaires pour un montant total d’environ 75 millions d’euros auprès de quatre institutions internationales de financement du développement que sont la Banque islamique de développement (BID) pour 30 millions d’euros ; la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD) pour 20 millions d’euros ; le Fonds de l’Opep (Ofid) pour 15 millions d’euros et enfin le Fonds Emerging Africa Infrastructure Fund (Eaif), agissant à travers son mandataire, la Société Sud-Africaine Investec Asset Management pour 9,7 millions d’euros.

Cerise sur le gâteau, le fonds GuarantCo a à son tour accordé au projet une garantie du Compte de Réserve du Service de la Dette à hauteur de 3,8 millions d’euros.

C’est donc avec cette très bonne moisson que la Boad a clôturé, le 12 juin dernier, ce dossier de construction d’une centrale thermique à Kayes. Mais il faut rappeler que ces concours bancaires ainsi syndiqués par la Boad constituent environ 70% du coût total du projet de 123 millions d’euros. Le solde sera apporté en fonds propres par les actionnaires de la société de gestion du projet, notamment Albatros Energy Mali. Ces actionnaires sont : la société Redox Power Solution Limited (Sponsor du Projet), le Fonds African Infrastructure Investment Managers (AIIM), le Fonds Investment Fund for Developping Countries (IFU) et Burmeister & Wain Scandinavian Contractor (Bwsc), également constructeur et futur exploitant de la Centrale.                                                                            

 A.B.NIANG

Par Aujourd’hui-Mali

MaliwebEconomie
Le projet de construction d’une centrale thermique de production d’électricité de 90 MW à Kayes d’un coût total de 123 millions d’euros, sera bientôt réalisé car la Banque ouest africaine de développement (Boad) a mobilisé une facilité de 84,8 millions d’euros (soit environ 55,6 milliards de Fcfa) en faveur...