Dans le cadre de l’initiative « un week-end, un champ » qui consiste à visiter un champ par week-end, le ministre du Développement rural, M. Modibo Keita, en compagnie de son homologue Abdoulaye Diop des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, s’est rendu le samedi 25 juin 2022 dans la commune rurale de Zan Coulibaly.

 

L’objectif principal de cette visite du ministre du Développement rural Modibo Kéita était de s’imprégner des problèmes auxquels les paysans de Korokoro sont confrontés afin de mieux répondre à leurs préoccupations.

A la faveur de cette visite, les paysans ont fait part de leurs inquiétudes au ministre face au manque d’engrais pour la campagne agricole 2022-2023. C’était aussi le lieu pour le ministre du Développement rural, Modibo Keita, de rassurer les paysans en leur disant que tous les efforts sont en cours pour acheminer les engrais bloqués au niveau des ports ivoiriens et sénégalais vers le Mali.

Avant l’arrivée de ces engrais, le ministre a exhorté ceux qui n’ont pas reçu l’intégralité de leurs besoins en engrais nécessaires pour démarrer la campagne à utiliser l’engrais organique fabriqué par les unités industrielles du Mali.

Selon les initiateurs de cette visite, l’Etat fait tous les efforts possibles pour mettre à la disposition des producteurs l’engrais, car faut-il souligner qu’ils sont conscients de ce qu’apporte l’agriculture dans le développement du Mali.

Soulignons que l’agriculture produit plus de 30% du Produit intérieur brut (PIB) et occupe près de 70% de la population active. En la matière, 49,28% du coton (l’engrais au démarrage de la culture du coton) avaient déjà été réceptionnés, contre 75 pour les céréales (l’engrais utilisé au démarrage de la culture céréalière) et 20% pour l’urée (engrais utilisés en juillet) pour la région cotonnière de Fana, dont relève Korokoro. En somme, vers mi-mai, le niveau de mise en place des engrais était de 41% pour le complexe coton, contre 60 pour le complexe céréale et environs 20% pour l’urée. Sur le plan national, 59% pour le complexe coton, 60% pour le complexe céréale et 16% pour l’urée. C’est cet ensemble qui était disponible auprès des paysans.

A en croire les initiateurs de cette visite, les autorités de la transition multiplient les efforts pour que les engrais bloqués au niveau du port du Sénégal et de la Côte d’Ivoire puissent arriver à destination.

Notons que le ministre du Développement rural a exhorté les paysans à respecter la dose en utilisant l’engrais organique (une tonne par hectares qui correspond à 20 sacs).

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source : LE PAYS

MaliwebEconomie
Dans le cadre de l’initiative « un week-end, un champ » qui consiste à visiter un champ par week-end, le ministre du Développement rural, M. Modibo Keita, en compagnie de son homologue Abdoulaye Diop des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, s’est rendu le samedi 25 juin 2022 dans la...