L’agence Ségou 2 de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA) a été délocalisée du centre-ville sur la route de Markala, à quelques mètres de l’échangeur multiple de la ville. Le nouveau local a été inauguré, le samedi 9 mars, par le ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, avec à ses côtés le Gouverneur de la région, l’Inspecteur général Biramou Cissoko. Une forte délégation du directoire de la BDM-SA, conduite par son Directeur général, Bréhima Amadou Haïdara, accompagné de ses deux Directeurs généraux adjoints avait effectué le déplacement dans la capitale des Balanzans. Des députés, le maire ainsi que des opérateurs économiques locaux, dont le PDG de la GDCM, Modibo Kéïta, le président de la Délégation régionale de la CCIM, Ibrahim Doucouré et les autorités coutumières et religieuses étaient présents à cette inauguration.

La ville de Ségou, qui a été au cœur des choix de développement de la BDM-SA, abrite depuis plusieurs années deux agences, de cette banque. La particularité c’est que les deux agences toutes sises au niveau du centre traditionnel des affaires de la ville, étaient face-à-face.  Une situation qui découle de la fusion BDM-BMCD. Et ce positionnement n’était pas à l’avantage de beaucoup de clients obligés de parcourir de grandes distances pour effectuer leurs opérations.

Cependant, le Directeur général de la BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara estime qu’ »à l’époque, les dirigeants de la banque l’avaient voulu ainsi afin d’atténuer les effets psychologiques de la fusion chez une partie de la clientèle. Les années passent et nous pouvons affirmer, avec certitude, que cette période est bien derrière nous. La BDM a conquis le cœur de l’ensemble de ses clients grâce à son savoir-faire et ses résultats« .

Répondre aux besoins immédiats et croissants des clients

Ces dernières années, avec l’essor économique que connait la région de Ségou, et l’élargissement du centre des affaires, la banque était dans l’obligation de répondre aux besoins immédiats  et croissants de la clientèle. En effet, Ségou est l’une des régions stratégiques du pays, avec des zones à fort potentiel économique et agro-industriel : l’Office du Niger, l’Office riz, sans oublier sa richesse pastorale.

La région abrite aussi plusieurs unités industrielles et agro-industrielles d’importance capitale pour l’économie nationale. Il s’agit, entre autres, de Sukala, de N-Sukala, de la COMATEX, de Doucouré Partenaire Agricole (DPA), de la société Les Moulins Modernes du Mali (M3) mais aussi de nombreuses activités d’exploitation agricole, de commerce, de services sous-forme de micro, petites et moyennes entreprises des secteurs formel et informel. Cette forte activité économique est accompagnée par le développement des institutions bancaires, dont les deux agences de la BDM-SA.

La nouvelle agence installée sur la route de Markala, à quelques mètres du nouvel échangeur de la ville, se veut une réponse à l’accessibilité des locaux, la disponibilité des services bancaires et au confort de la clientèle. Cette réalisation, comme d’autres déjà opérationnelles ou en chantier, s’inscrit dans un plan de développement conçu par les dirigeants de la banque et dont les forces se résument en trois points majeurs : la disponibilité et la qualité des services ; la proximité avec la clientèle et avec la population, enfin, les capacités à anticiper les besoins de la clientèle et à les satisfaire.

Un bilan atteignant 1000 milliards de FCFA

Cette cérémonie a été l’occasion pour le DG de la BDM-SA de souligner que, depuis plusieurs années, sa banque fait partie des premières banques de l’UEMOA au regard du niveau de ses activités et des résultats engrangés.

Parallèlement à l’extension du réseau national, le savoir-faire de la BDM-SA s’exporte avec actuellement des filiales Banque de Développement de l’Union (BDU) en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, en Guinée Bissau et des succursales en France et en Espagne.

Auréolé de son titre de premier groupe bancaire malien ayant son siège sur le territoire national, de premier groupe bancaire de l’UEMOA en 2018, la BDM-SA compte s’implanter dans les huit pays membres de l’union. Le Sénégal et le Togo sont les prochains pays à recevoir leur filiale BDU.

» Ce développement à l’international est conforme aux réalités d’un secteur de plus en plus concurrentiel, où les affaires ne connaissent plus de frontières. Dieu merci, la BDM-SA, avec un bilan atteignant les 1000 milliards de FCFA, possède une taille significative pour jouer dans la cour des grands. C’est pourquoi, votre banque a entrepris la mobilisation des ressources auprès des bailleurs de fonds internationaux pour soutenir la poussée de ses activités et financer sa stratégie axée sur les PME-PMI. La vision stratégique de la BDM-SA est de maintenir sa place de leader au plan national et renforcer sa position au plan sous-régional, en s’orientant vers le financement du développement économique. Ceci sera possible grâce à l’accompagnement des activités créatrices de richesses et d’emplois par les PME-PMI dans les domaines agricole, industriel et de services dont la région de Ségou constitue une importante réserve.« , a soutenu Bréhima amadou Haïdara.

Poursuivre le relooking des points de vente et créer de nouvelles agences

Il a ajouté que la banque est également en plein chantier pour la transformation digitale  qui va permettre de faciliter l’accès aux services à la clientèle à un moindre coût, une façon aussi d’augmenter le taux de la bancarisation. Dans le domaine des équipements, la banque poursuivra régulièrement le  »relooking » de ses points de vente et agences et l’étendra à de nouvelles zones à fort potentiel en vue d’un maillage géographique conséquent du territoire national.

Le gouverneur de Ségou, l’Inspecteur général Biramou Cissoko s’est réjoui de cette délocalisation qui permet tout le package de produits et services de la banque aux clients dans un cadre plus agréable. Pour lui,  » l’action de financement pour construire et consolider l’économie nationale se trouve dans l’ADN de la première institution financière de crédit et de dépôt créée par la république du Mali « . Elle a toujours répondu spontanément aux sollicitations de la nation. L’exemple le plus illustratif est son rôle depuis plus de 20 ans de chef de file des banques partenaires pour la mobilisation du financement pour la campagne cotonnière de la CMDT. En février dernier, elle a mobilisé 160 milliards de FCFA à Paris pour le géant des fibres du coton.

A Ségou, la BDM-SA intervient dans beaucoup de domaines, notamment la production et le conditionnement des engrais, la transformation des produits agricoles comme le lait ou des céréales comme le riz.

En marge de cette inauguration, le Directeur général de la BDM-SA a rencontré les opérateurs économiques de la ville pour leur renouveler la disponibilité de la banque à les accompagner dans le financement de leurs projets.

La cérémonie a été marquée par une prestation artistique de Ségou et des bénédictions formulées par l’Imam Djiré.

Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant

MaliwebEconomieSociété
L’agence Ségou 2 de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA) a été délocalisée du centre-ville sur la route de Markala, à quelques mètres de l’échangeur multiple de la ville. Le nouveau local a été inauguré, le samedi 9 mars, par le ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, avec...