FIN DE TRACASSERIE POUR LES OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES MALIENS

C’est fait ! La douane malienne a désormais une représentation en Guinée, sa république sœur. Le directeur général des Douanes, l’inspecteur général Amadou Konaté séjournait en Guinée depuis une semaine. il a procédé à la coupure du ruban de la représentation des douanes maliennes au Port autonome de Conakry ce vendredi 12 août 2022, au Port autonome de Conakry. La cérémonie s’est déroulée en présence de 5 ministres du Gouvernement dont celui en charge des douanes. Cette installation officielle du représentant vient conforter davantage les relations bilatérales qui existent déjà entre le Mali et la Guinée.
Dans le cadre du renforcement des liens de coopération économique entre le Mali et la Guinée, les autorités des deux pays ont décidé de faire du corridor Conakry-Bamako leur principal point de desserte. Au cœur, des relations bilatérales figurent en bonne place les questions douanières. Ainsi, le 12 août restera dans l’histoire de la coopération douanière entre le Mali et la Guinée. Le Représentant a officiellement été installé par le Directeur Général des Douanes, l’Inspecteur Général Amadou Konaté qui pour la circontance était accompagné de plusieurs proches et collaborateurs. Le DG de la Douane malienne n’a pas caché sa fierté de voir enfin concrétiser une instruction forte des plus hautes autorités des deux pays. Dans son intervention, il a transmis les salutations fraternelles du ministre de l’Économie et des Finances à son homologue guinéen. Quant au Directeur général des douanes guinéennes, il a salué l’engagement de son homologue malien dans la mise en œuvre diligente des recommandations des rencontres bilatérales entre les deux administrations douanières. Cette représentation est non seulement tout un symbole de rapprochement, mais aussi un instrument technique pour l’Administration des douanes pour sécuriser les recettes au profit du trésor public et fluidifier la chaîne logistique.
C’est désormais la porte de tous les espoirs qui s’ouvre ainsi pour les opérateurs économiques maliens. Ils doivent se l’approprier pour profiter de ce joyau architectural que les deux pays ont mis sur pied. Chose aidant, la distance est beaucoup plus réduite par rapport aux autres ports.

Ali24