Aussi, a – t – elle  » invité les participants à plus d’ingéniosité et de compétences dans la formulation des propositions susceptibles de permettre une mise en œuvre optimale des actions au cours de l’année 2020 « 

 

La Réunion Annuelle des Services des Routes, qui demeure le cadre privilégié de concertation pour faire le bilan des réalisations et d’envisager des actions futures, a été délocalisée à Sikasso. Cette importante rencontre d’échanges de trois jours entre les responsables des services des routes a eu pour cadre l’hôtel Cinquantenaire. Mme Diop Seïnabou Traoré, ministre des Infrastructures et de l’Equipement a présidée, hier jeudi, la cérémonie d’ouverture, en présence du Directeur des Affaires administratives et juridiques, Daniel Dembélé, le président de la Commission des travaux publics, des domaines, de l’habitat et des transports à l’Assemblée nationale, Seydou Traoré. Dans son discours de bienvenu, le maire de la commune urbaine de Sikasso, Kalifa Sanogo a salué l’initiative de la délocalisation de cette activité à Sikasso.  » C’est un honneur et une marque de considération pour ma commune d’abriter ce grand événement « . Il a souligné que Sikasso est en chantier. Les travaux ont accusé du retard et leur exécution engendre des désagréments aux populations. La ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Diop Seïnabou Traoré a relevé que :  » Nous recevons des sollicitations de plus en plus fortes de nos concitoyens qui exigent des infrastructures routières offrant les meilleurs niveaux de service. C’est pourquoi, je saisis cette occasion pour inviter instamment la Direction Nationale des Routes, la Direction Générale de l’Autorité Routière, la Direction Générale de l’AGEROUTE et l’ensemble de tous les services intervenant dans le secteur des routes à plus de rigueur et de proactivité dans l’exécution et le suivi des travaux « . 2020, une année charnière pour la construction routière

Elle a rappelé que l’année 2019 a été une année d’épreuves, car, nos interventions n’ont pas été à hauteur de souhait et nos démarches n’ont pas été toujours accompagnées et cela dans un contexte socioéconomique difficile que connaît notre pays. Ce contexte difficile ne nous a pas permis de réaliser toutes nos ambitions. L’année 2020 sera une année charnière en ce qui concerne nos méthodes d’intervention tant sur le plan de la construction routière que sur le plan de l’entretien routier. Le département ambitionne, entre autres, la poursuite et/ou l’achèvement des travaux démarrés en 2019, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Bourem-Kidal, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la section Sévaré-Boré de la route Sevaré-Gao, le démarrage des travaux de construction et de bitumage de la section Mourdiah-Nara, le démarrage des travaux d’aménagement de 100 km de pistes rurales dans les cercles de Bougouni et de Kolondiéba, le démarrage des travaux de construction de 5 km de voies urbaines dans la ville de Kolondiéba, la reprise des travaux de bitumage de la route Goma coura-Leré et LéréNiafunké et de la route Macina-Diafarabé, la poursuite de l’aménagement de 547 km de pistes rurales dans le cadre du Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR) Phase II ainsi que le démarrage du processus des phases III et IV. Mme Diop Seïnabou Traoré a, dès lors invité les participants à plus d’ingéniosité et de compétences dans la formulation des propositions susceptibles de permettre une mise en œuvre optimale des actions au cours de l’année 2020.

F. COULIBALY

Source: l’Indépendant

MaliwebCoopérationEconomiePolitique
Aussi, a – t – elle  » invité les participants à plus d’ingéniosité et de compétences dans la formulation des propositions susceptibles de permettre une mise en œuvre optimale des actions au cours de l’année 2020 «    La Réunion Annuelle des Services des Routes, qui demeure le cadre privilégié de...