Il s’agit des unités de la Minoterie, de la Semoulerie, de la Maïserie, de la Milérie, des pâtes alimentaires courtes, des pâtes alimentaires longues, et des pâtes alimentaires de couscous

mohamed aly ibrahim ministre developpement industriel laboratoire Proslabs Microbio Consulting

Le ministre du Développement industriel s’attelle sans relâche à la mise en œuvre de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre. C’est dans ce cadre, que le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, se rend régulièrement dans les unités industrielles, afin de rencontrer les industriels et leur expliquer la vision et la méthode du gouvernement dans la démarche d’accélérer le développement du secteur de l’industrie.

Après Kayes, Bougouni, certaines unités à Bamako et environnant, ce fut au tour de la société Moulin moderne du Mali (M3), un site industriel du Groupe Keita, implante à Ségou  d’accueillir le lundi 7 août dernier, la visite du ministre du Développement industriel. Il était accompagné par plusieurs  membres de son cabinet, des directeurs des services rattachés, ainsi que plusieurs autres personnes ressources du secteur de l’industrie. Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim voulait ainsi s’enquérir l’état d’exécution physique des travaux de la réalisation de 7 nouvelles unités industrielles de la société Moulin moderne du Mali (M3) du Groupe Keita et en même temps s’imprégner les conditions de travail du personnel de cette entreprise.

Arrivé sur le site le ministre et sa délégation ont été accueillis par le PDG de la Société Moulin Moderne Mali (M3), Modibo Keita accompagné de son staff dont le chef de projet de construction de 7 nouvelles unités industrielles, Lassana Bagayoko. Etaient également présents, le Gouverneur de la région de Ségou, Gorges Togo, le maire de Ségou, Nouhoum Diarra.

En plus de 4 unités industrielles fonctionnelles sur le site, une minoterie, une rizerie, des unités de production des pâtes des aliments bétails, de sucre, de tomate et de biscuit, 7 autres unités sont en chantier, à savoir : la Minoterie ; la Semoulerie ; la Maïserie ; la Milérie ; l’Unité de production de pâtes alimentaires courtes ; l’Unité de production de pâtes alimentaires longues et l’Unité de production de pâtes alimentaires de couscous, pour un investissement total de plus de 40 milliards de FCFA avec une création de plus de 400 emplois. Les différents moulins vont également produire 70.000 tonnes annuelles de son pour l’aliment pour bétail.

La mise en place de ces nouvelles unités est le fruit d’un partenariat signé en décembre 2014, entre la BAD, la BOAD, la Banque Atlantique du Mali d’une part, et la société Moulins Modernes du Mali, d’autre part en vue de  diversifier des capacités de production de la société.

La visite du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a été hautement appréciée par les responsables de la société. Le PDG du Groupe a remercié le gouvernement pour son soutien dans le cadre de la signature de son contrat avec les institutions financières. Par, ailleurs, il a expliqué que l’objectif de son projet d’installation de ces unités industrielles est de viser d’abord la rentabilité financière, ensuite la création d’emplois. Selon lui, ces nouveaux et anciens projets engendrent plus de 600 emplois directs réservés exclusivement aux Maliens. Il a demandé au gouvernement d’appuyer ces genres de projets pour éviter le chômage des jeunes.

Expliquant l’objet de sa visite, le ministre a dit qu’il rentre dans l’exécution physique des projets en cours de réalisation notamment 7 unités industrielles en construction pour une prévision de plus de 400 emplois. Selon Mohamed Aly Ag Ibrahim, non seulement ces unités créent de l’emploi, mais aussi elles constituent des sources d’argent pour le fisc en termes d’impôt, en termes de cotisation sociale.

Notons que les travaux de la réalisation de ces unités industriels sont assure par une entreprise malienne dénommée Mandé Groupe BTP. Le démarrage probable de ces unités industrielles est prévu pour janvier 2018.

AMTouré 

 Envoyé spécial

MaliwebEconomie
Il s’agit des unités de la Minoterie, de la Semoulerie, de la Maïserie, de la Milérie, des pâtes alimentaires courtes, des pâtes alimentaires longues, et des pâtes alimentaires de couscous Le ministre du Développement industriel s’attelle sans relâche à la mise en œuvre de la Déclaration de Politique Générale du...