Une vague de fraîcheur s’est abattue dans la cité Loura, située à 120 km de la préfecture de Labé, le lundi 21 janvier dernier. L’information a été rendue publique ce lundi 04 février 2019, par le préfet qui précise que  cette fraîcheur a causé d’énormes dégâts.

Selon le préfet Elhadj Harouna Souaré qui a été joint au téléphone par Mediaguinée, 6 hectares de champs ont été détruits. A l’en croire, une équipe des services techniques a été déployée sur les lieux pour recenser toutes les victimes.

« Cette vague de fraîcheur a causé des dégâts sur des cultures de la pomme de terre, de la tomate, les pousses ont jauni sur certains, même des feuilles des bananiers d’après les techniciens ils ont observé des déglaçons sur ces feuilles jaunies des bananiers. Sur une distance de 100 mètres de part et d’autre  de la rivière Bodhiwil, les herbes et les feuilles des arbres ont jauni. Les techniciens ont mesuré 6 hectares de cultures maraîchères qui sont endommagées », dit le préfet.

« Les noms des victimes ont été relevés, nous avons lancé un SOS à toutes les bonnes volontés pour venir en aide à ces victimes. Et nous avons remonté l’information à notre hiérarchie pour toute fin utile », conclut-il.

A noter que c’est une première que la fraîcheur fait des dégâts dans la préfecture de Mali. Il y a quelques années, plusieurs cultures ont été détruites, des bétails ont été également tués.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

 

Source: mediaguinee

MaliwebEconomie
Une vague de fraîcheur s’est abattue dans la cité Loura, située à 120 km de la préfecture de Labé, le lundi 21 janvier dernier. L’information a été rendue publique ce lundi 04 février 2019, par le préfet qui précise que  cette fraîcheur a causé d’énormes dégâts. Selon le préfet Elhadj...