La réalisation de la centrale hybride solaire/diesel de Marakacoungo participe de la volonté des plus hautes autorités du pays à relever le taux d’accès à l’énergie.

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a procédé, le samedi 11 septembre, à Marakacoungo, dans la commune de Zan Coulibaly, région de Dioïla, à l’inauguration de la centrale solaire hybride de cette localité.

 Il avait à ses côtés le gouverneur de la région de Dioïla, les autorités administratives et coutumières de la commune ainsi que celles du village de Marakacoungo.

Faut-il préciser, la réalisation de cette centrale hybride solaire/diesel de Marakacoungo participe de la volonté des plus hautes autorités du pays à relever le taux d’accès à l’énergie grâce à un vaste programme d’implantation de centrales d’énergie solaire et de centrales hybrides, dans le cadre du Partenariat public-privé.

Le projet à Marakacoungo, soutenu par la Banque mondiale, a coûté 552 397 673 FCFA. Il a permis de renforcer considérablement le système d’électrification du village à travers la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 260 KWC, l’installation de deux groupes électrogènes de 160 KVA chacun, un parc de batteries de stockage d’une capacité de 795,84 KWH, l’extension du réseau moyenne tension (MT) de 3,3 km et l’extension du réseau basse tension.

Pour le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, le renforcement de la capacité de production, l’augmentation de la durée et de la qualité du service par la réalisation des installations ainsi évoquées, contribueront fortement à la baisse du tarif de l’électricité de 240 Fcfa/KWH en 2020 à 150 Fcfa/KWH en 2021 ; la mise à la disposition des consommateurs de 6000 compteurs d’énergie ISAGO à prépaiement en cours d’acquisition par l’Amader et à des conditions favorables.

Au nombre des résultats attendus, on peut aussi retenir l’amélioration des conditions de vie des populations, la promotion des activités génératrices de revenus ; la sécurisation des personnes et de leurs biens ; la réduction de la pauvreté, bref l’atteinte des Objectifs de développement durable.

Par ailleurs, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a affirmé que des efforts seront encore entrepris pour électrifier d’autres villages et faire baisser le tarif du KWH, en réduisant la fracture du prix du KWH entre les villes et les villages.

 Fanata Sakiliba

Source: Nouvelle Libération

MaliwebEconomie
La réalisation de la centrale hybride solaire/diesel de Marakacoungo participe de la volonté des plus hautes autorités du pays à relever le taux d’accès à l’énergie. Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a procédé, le samedi 11 septembre, à Marakacoungo, dans la commune de...