Il a pris fonction, le vendredi 26 février dernier, à la tête de la Direction des grandes entreprises (DGE) un service de la Direction générale des impôts.  L’inspecteur des impôts, Hamadou Fall Dianka, puisque c’est de lui qu’il s’agit, devra, à travers ce nouveau poste, contribuer notamment à la réalisation de l’objectif de recettes 2021 de plus de 987 milliards de Fcfa assignés par les autorités, renforcer la confiance des contributeurs à cette structure et offrir un service de qualité aux usagers.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, a procédé, le 11 février dernier, à la nomination de l’inspecteur des impôts Hamadou Fall Dianka comme directeur de la Direction des grandes entreprises des impôts. Le nouveau promu est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures spécialisées (Dess) en fiscalité, de l’Ecole nationale des finances publiques de France.

Il est détenteur d’un Diplôme d’études approfondies en droit public de la Fsje et d’une maitrise en administration publique de l’ENA de Bamako et assure la présidence de l’Amicale de sa promotion (1995-1999) qui porte le nom d’Abdourahamane Touré dit Darhat, ancien président de la Ccim.

Né à Léré, dans la région de Tombouctou, M. Dianka est entré aux impôts il y a près de 20 ans et a occupé divers postes de responsabilités. Parmi les plus en vue, il a été directeur des impôts du district, chef du Centre des impôts de la commune IV, du cercle de San, de Koutiala, mais aussi inspecteur-vérificateur de la DGE.

A ce nouveau poste, il succède ainsi à Aly Dao qui a démissionné depuis fin décembre 2020. L’inspecteur des impôts Hamadou Fall Dianka retrouve un service capital dans la mobilisation des recettes fiscales. En effet, la DGE représente plus de 80 % des recettes que la DGI mobilise. Cette année, cette dernière a un objectif qui frôle les 1000 milliards de Fcfa.

Ce qui veut dire que la tâche s’annonce ardue mais à la portée de la DGI, malgré un contexte sécuritaire et sanitaire difficile qui ralentit l’activité économique.

Au niveau de la DGE, le nouveau patron, qui part avec des préjugés favorables au vu de son parcours professionnel et des résultats déjà enregistrés dans les différents centres qu’il a gérés, va certainement contribuer à booster les recettes fiscales, renforcer la confiance des contribuables à cette structure, leur offrir un service de qualité.

Quelques faits marquants de son parcours aux impôts retiennent surtout l’attention : une lettre de félicitation de l’ex-directeur général Dionké Diarra pour ses performances réalisées à la tête du Centre de Koutiala,  plus de 18,5 milliards de Fcfa mobilisés au Centre IV en 2018, faisant de celui-ci, le seul centre a atteindre son objectif annuel de recettes.

Les performances qu’il a réalisées lors de son passage à la tête du Centre de Koutiala lui ont valu de recevoir une lettre de félicitation du directeur général des impôts de l’époque, Dionké Diarra, actuellement ministre des Affaires foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Conformément aux missions assignées à la DGE, Hamadoun Fall Dianka et son équipe devront s’atteler à gérer, asseoir, encaisser, recouvrer tous les impôts, droits et taxes intérieurs dus par les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur ou égal à un milliard de Fcfa et toutes les entreprises, quel que soit leur chiffre d’affaires, dont l’activité principale est liée à un secteur stratégique pour l’économie nationale. Ces entreprises couvrent des secteurs vitaux comme les mines et télécommunications, etc.

  El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebEconomie
Il a pris fonction, le vendredi 26 février dernier, à la tête de la Direction des grandes entreprises (DGE) un service de la Direction générale des impôts.  L’inspecteur des impôts, Hamadou Fall Dianka, puisque c’est de lui qu’il s’agit, devra, à travers ce nouveau poste, contribuer notamment à la...