Le Conseil National du Patronat du Mali a abrité le vendredi 23 novembre, une cérémonie d’information sur le mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers au Mali. Elle était organisée par l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP).

Selon les responsables de l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP), au cours des années passées, la politique du gouvernement du Mali a consisté à répercuter partiellement leurs fluctuations sur les prix à la consommation à travers la variation des droits et taxes entrant dans la détermination des prix indicatifs à la pompe.

Ils diront que cette politique qui n’a été ni automatique, ni systématique, a abouti à une érosion des recettes fiscales pétrolières. Donc, pour y remédier, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre un mécanisme de tarification automatique des  Produits Pétroliers.

Aux dires du directeur général de l’ONAP, Modibo DIAL, ce mécanisme de tarification automatique des  Produits Pétroliers, vise la répercussion intégrale des variations des cours internationaux des  Produits Pétroliers sur les prix à la pompe à l’intérieur d’un intervalle (ou marge) de trois pour cent (3°/°) par mois, la maitrise du niveau et de l’instabilité des pertes de recettes liées aux variations des cours mondiaux du pétrole.

Le directeur général de l’ONAP, Modibo DIAL, ajoute que mécanisme de la bande de prix à 3°/° signifie que les variations mensuelles de prix internationaux inférieurs ou égales à 3°/° sont automatiquement répercutés sur les prix à la pompe. Par contre, les prix à la pompe des produits n’augmentent que de 3°/° même si la hausse des cours internationaux a été de 10°/°. La différence sera prise en charge par la fiscalité, dit-il.

Soussourou Dembélé, conseiller technique au ministère de l’Economie et Finances, dira que mécanisme de tarification automatique des  Produits Pétroliers permet de rattraper progressivement les niveaux des cours internationaux et fonctionne aussi bien dans le sens des hausses que dans le celui des baisses des dits cours. Selon son explication, en cas de hausses successives des prix internationaux relativement importantes, l’application pourrait être révisée.

Mamadou Sangaré, responsable du département statistiques et administration de l’ONAP, note que chaque pays cherche la solution adéquate face aux variations des prix. C’est pourquoi le Mali a cherché et trouvé un moyen, le mécanisme approprié pour notre pays. D’un mois à l’autre, chaque fois que les prix internationaux varient (augmentent ou baissent) à l’intérieur d’une marge de 3°/°, cela est répercuté immédiatement sur le prix à l’intérieur ou le prix à la pompe. Un mécanisme, géré par une commission appelée (Commission de suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers, http://bamada.net/tarification-des-produits-petroliers-lonap-apporte-des-precisions présidée par le cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, dit-il.

Rappelons que l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP) a été crée par la loi n° 92-009 du 27 aout 1992, modifiée par l’Ordonnance n° 06-009 /P – RM du 09 mars 2006, ratifiée par la loi n°06-030 du 05 juillet 2006.  Un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA), doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

La mission de l’ONAP consiste à contribuer à la définition et à la mise en œuvre de la politique d’approvisionnement du pays en produits pétroliers. A cet effet, il mène notamment des activités dans les domaines de l’approvisionnement, de la collecte et du traitement des statistiques pétrolières et de la définition des prix à la consommation.

Source: Koulouba.com

 

MaliwebEconomie
Le Conseil National du Patronat du Mali a abrité le vendredi 23 novembre, une cérémonie d’information sur le mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers au Mali. Elle était organisée par l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP). Selon les responsables de l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP), au cours des...