L’information  a été donnée lors d’un point de presse hier à Bamako par la ministre en charge de Mines et du Pétrole, Mme Lelenta Hawa Baba Ba. Elle a informé l’opinion nationale et  internationale, sur l’interdiction du dragage sur toute l’étendue du territoire malien et la suspension de l’orpaillage à partir du 15 juin au 30 septembre. 

 

Le dragage est une pratique qui consiste à extraire de l’or dans le fond du fleuve. Selon la ministre, Hawa Baba Ba, cette pratique contribue fortement à la dégradation de la qualité de l’eau de nos fleuves en raison de l’utilisation des produits toxiques tels que le mercure et le cyanure. A en croire la ministre, cette pratique met en danger les vies humaines et animales. La ministre a informé à travers ce point de presse, sur l’interdiction formelle de cette pratique au Mali en attendant la relecture du code minier, qui sûrement l’éradiquerait totalement. L’arrêté dit interministériel relève de tous les départements gouvernementaux concernés dont entre autres, la Sécurité, l’Environnement, la Santé et les Mines. Elle a aussi souligné l’implication de la politique du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

En plus de cette pratique illicite et nuisible au Mali et aux pays voisins, le point de presse a aussi mis au clair la suspension de l’orpaillage au Mali à partir de ce 15 juin jusqu’au 30 septembre. Cette suspension est annuelle et le suivi de son application sera supervisé par une police communautaire dans les cites d’orpaillage.

Ce point de presse est une autre réaction du gouvernement suite à l’arrestation d’une vingtaine d’orpailleurs qui opéraient illégalement  sur les berges du fleuve Niger, le 4 juin passé. La pratique est jugée illégale, illicite et nuisible à tout le Mali, a soutenu Mme Lelenta Hawa Baba Ba, ministre des Mines et du Pétrole au Mali.

Koureichy Cissé 

Mali Tribune

MaliwebEconomie
L’information  a été donnée lors d’un point de presse hier à Bamako par la ministre en charge de Mines et du Pétrole, Mme Lelenta Hawa Baba Ba. Elle a informé l’opinion nationale et  internationale, sur l’interdiction du dragage sur toute l’étendue du territoire malien et la suspension de l’orpaillage à...