Nommé le 20 octobre à l’issue du Conseil des Ministres, le nouveau Directeur Général de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), Ousmane Karim Coulibaly a pris fonction le jeudi 25 novembre. C’était à la faveur d’une cérémonie de passation de service avec l’ancienne DG, Sidibé Zamilatou Cissé. Ainsi, dès sa prise de fonction, ce cadre valeureux de l’INPS a donné les assurances sur sa disponibilité et sa détermination d’apporter des balises concrètes plein d’ambitions et d’améliorations à la structure, au sein de laquelle il y travaille depuis 37 ans.

Ousmane Karim Coulibaly, est celui qui assure désormais les destinées de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS). Il remplace à ce poste de Directeur Général, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, qui avait les rênes de cette structure depuis plus de 2 ans.

En effet, le désormais DG de l’INPS, Ousmane Karim Coulibaly, alias ‘’OKC’’  a officiellement pris fonction à la faveur d’une  cérémonie de passation de témoin, tenue le jeudi 25 novembre au sein de la Direction Générale de l’Institut.

Au cours de cette cérémonie, le DG Coulibaly a rendu un vibrant hommage à l’ex Directrice Générale, pour le service impeccable rendu à la structure et adressé des remerciements aux hautes autorités pour la confiance placée en sa modeste personne.

Dans son discours, il a fait savoir que l’INPS, organe jugé stabilisateur social par excellence, malgré une image saccagée auprès de l’opinion, trouvera toujours les ressources nécessaires pour être le contre poids de la précarité sociale des ménages des travailleurs. C’est pourquoi, dès sa prise de fonction, il a pris l’engagement d’être un rassembleur autour de leur passion commune qu’est l’INPS. Cela, afin de faire de l’INPS, une caisse pilote dans l’espace CIPRES (Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale), tant sur le plan de la qualité des services que du respect des ratios CIPRES.

Au chapitre des perspectives à moyen et court termes, le DG OKC se propose d’installer très prochainement une gestion des comptes individuels, en plus de toutes les prestations confondues où il sera possible de faire une gestion personnalisée des comptes des assurés sociaux, vecteur important pour la maitrise des dépenses techniques. Selon lui, cette gestion des comptes auxiliaires aura l’avantage de permettre des contrôles à priori et à posteriori directement des paiements en cours afin d’annihiler les risques de fraudes au droit, aussi de renforcer les possibilités d’une gestion prévisionnelle objective des charges techniques.

« Aussi, devons-nous avoir toujours présent à l’esprit que les réformes n’auront de sens et d’impact que lorsque nous nous en approprierons et cultiverons en nous le respect de la ‘’Chose Publique’’, gage d’une pérennisation du système de sécurité sociale » a édifié le nouveau DG de l’INPS. D’où son ambition noble de renforcement du système par des missions d’audit et d’inspection périodique et inopinées afin de prévenir les déviances dans les services de droits aux assurés.

Dans le domaine de la cotisation, le DG Coulibaly, entend préserver les acquis de la gestion en cours, mais assurera un maillage systématique du territoire afin qu’aucun cotisant ne puisse se soustraire à ses obligations. Par rapport à l’Assurance Maladie Obligatoire, il a promis de mettre les bouchées doubles afin de permettre à l’INPS de remplir convenablement sa mission de gestionnaire délégué.

Avant de conclure son propos, il a assuré que le cap sera maintenu sur l’objectif des recettes au titre de l’année 2021. « L’objectif de190 milliards sera réalisé par la grâce d’Allah…..chaque famille malienne doit sentir l’INPS chez lui et, ce sera notre fierté ».

Par Mariam Sissoko

Source: Le Sursaut

MaliwebEconomie
Nommé le 20 octobre à l’issue du Conseil des Ministres, le nouveau Directeur Général de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), Ousmane Karim Coulibaly a pris fonction le jeudi 25 novembre. C’était à la faveur d’une cérémonie de passation de service avec l’ancienne DG, Sidibé Zamilatou Cissé. Ainsi, dès...