La 8e  édition des Journées minières et pétrolières (JMP 2019) s’est ouverte, hier mardi 12 novembre au CICB, sous la présidence du Premier ministre Dr Boubou Cissé.  Cette  Conférence et Exposition Internationale sur l’Industrie Minière et Pétrolière de notre pays  est organisée par le ministère des Mines et du Pétrole, en association avec AME Trade Ltd, Royaume-Uni. Placées sous la thème : « Développer durablement les secteurs minier et pétrolier maliens au profit des générations futures « , ces JMP 2019 regroupent des milliers de participants dont plusieurs experts internationaux qui decouvriront les potentialités minières et pétrolières du Mali à travers une centaine de stands d’expositions.

 

Tous les acteurs de l’exploration et de l’exploitation du secteur minier ainsi que les sociétés et entreprises travaillant avec le secteur prennent part à ce rendez-vous d’envergure international.  Les JMP 2019 sont un événement minier complet comprenant: une conférence de trois jours sur le secteur minier et pétrolier, une exposition commercial, une salle dédiée a la promotion de licences. Il est aussi prévue une visite de site minier et des moments dédiés au réseautage (diner de gala, cocktail etc).

Les objectifs  assignés à ces JMP 2019 sont l’information des parties prenantes des réformes visant à faciliter les investissements dans les secteurs miniers et pétroliers ; l’identification des solutions de financement innovantes qui peuvent s’appliquer aux projets et aux services miniers ce grande et de petites envergures ; l’amélioration de la qualité et l’accès aux données relatives à l’infrastructure géologique du Mali ; la diversification su secteur minier au Mali, en analysant des nouvelles opportunités d’exploration et de production minière et pétrolière.

Il s’agira aussi d’établir des liens entre le secteur minier et d’autres secteurs afin de stimuler des activités économiques divers, d’ajouter de la valeur à la production minière du Mali via la transformation locale, de protéger l’environnement social et naturel à travers le développement de contenus locaux, les bonnes pratiques et le développement durable.

Dans on intervention, la ministre des Mines et du pétrole, Mme Lelenta Hawa Baba Ba a rappelé que le secteur minier malien connait depuis ces dernières années, un accroissement substantiel de production et des retombées économiques, sociales et financières pour le développement du pays. Les différentes embellies constatées aussi bien au niveau des exportations d’or, des recettes fiscales engrangées et des emplois créés sont le fruit de l’amélioration du climat des affaires intervenue à la suite des réformes institutionnelles, législatives et réglementaires entreprises par les autorités.

Ces réformes ont permis de jeter les bases d’un partenariat fécond entre les différents acteurs du secteur.  Elle a souligné que les perspectives de développement de notre secteur minier sont réelles  et prometteuses eu égard aux convoitises pour les permis de recherche  portant sur l’or et d’autres substances, les conventions d’établissement  concernant l’or et surtout le pétrole au sujet duquel les résultats obtenus sont encourageants.

Dans la même veine, au Mali, des accumulations  du gaz hydrogène,  naturel ont été mis en évidence à 60 km de  Bamako.

Par ailleurs, des études géologiques ont identifié un potentiel important pour une base de ressources diversifiées comprenant, en plus de l’or, le phosphate, le calcaire, le sel, la bauxite, le fer, le manganèse, le lithium pour lesquels les investisseurs privés sont attendus.

La ministre d’annoncer la découverte par Timbuktu ressources SARL d’un important gisement de lithium dont les réserves ont été estimées à 31 200 000 de tonnes.

Pour le gouvernement, le nouveau code minier, tout en préservant l’attractivité de notre pays en terme d’investissement va permettre de corriger certaines insuffisances constatées dans le précédent code et adapte notre législation minière aux dispositions du code minier communautaire qui vient d^’etre adopté par l’UEMOA.

Le premier ministre Dr Boubou Cissé d’assurer que le secteur minier veillera à la promotion d’une exploitation équitable et optimale des ressources minières en vue d’une large croissance durable et d’un développement social et économique soutenus visant à améliorer le bien-être des Maliens. Aussi, il a relevé que le thème des JMP 2019  « Développer durablement les secteurs minier et pétrolier maliens au profit des générations futures  » cadre parfaitement avec l’objectif spécifique du CREDD 2019-2023 relatif au secteur qu’est  » diversifier et intégrer la production minière à l’économie nationale comme vecteur de développement durable «

Il faut souligner que les Journées vont se poursuivre avec des panels et des expositions durant trois jours au CICB.

 Y. CAMARA

Source: l’Indépendant

MaliwebEconomie
La 8e  édition des Journées minières et pétrolières (JMP 2019) s’est ouverte, hier mardi 12 novembre au CICB, sous la présidence du Premier ministre Dr Boubou Cissé.  Cette  Conférence et Exposition Internationale sur l’Industrie Minière et Pétrolière de notre pays  est organisée par le ministère des Mines et du...