Le Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne (Pacem) a tenu hier, au ministère de l’Économie et des Finances, la première réunion de son comité de pilotage au titre de 2020. L’ouverture des travaux, présidée par le secrétaire de général dudit département, Bangaly N’Ko Traoré, a enregistré la présence de son coordinateur, Sory Bamba, des responsables des structures bénéficiaires et d’accompagnement.


La présente session vise, entre autres, à faire le point de l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la dernière session, à évaluer les objectifs qui avaient été fixés pour 2019 à travers l’analyse du rapport semestriel de juillet à décembre 2019.
Les participants avaient aussi à valider les objectifs fixés pour 2020 à travers l’examen critique du Plan de travail et de budget annuel (PTBA) de janvier à décembre 2020 et à discuter des difficultés rencontrées.
À l’entame de son propos introductif, le secrétaire général de l’Hôtel des finances a expliqué que la présente rencontre s’inscrit dans le cadre du respect de la fréquence de tenue des sessions du comité de pilotage du Projet comme défini dans les textes administratifs ayant permis la mise en place des organes de gestion du projet. Objectif : permettre aux participants de s’assurer de la bonne exécution des activités du projet, conformément au planning prévisionnel validé par la session précédente du comité de pilotage.
Bangaly N’Ko Traoré indiquera, par ailleurs, que l’unique défi à relever au titre de l’année en cours, est la réalisation d’un taux de décaissement de 46,30% au 31 décembre 2020 conformément au PTBA soumis à l’appréciation.
En termes de perspectives, le secrétaire général a annoncé la disponibilité des matériels informatiques et équipement de bureau du Pacem dans la première quinzaine du mois de mars 2020. Aussi, les véhicules, qui ont enregistré un retard de livraison, seront disponibles pour une structure bénéficiaire et pour la Cellule d’exécution du projet dans la première quinzaine de mars 2020.
«Le projet Pacem vise à améliorer le climat des affaires à travers l’amélioration du partenariat public-privé (PPP), l’accès au foncier. Il entend également favoriser l’exportation des viandes maliennes. Et pour cette dernière composante, beaucoup de structures sont ciblées», a expliqué Sory Bamba, interrogé à la fin de la cérémonie d’ouverture. «Malheureusement, aujourd’hui, on ne peut pas parler d’acquis. Le Projet, lancé en septembre 2018, attendait un certain nombre de résultats en 2019, qui ne se sont pas réalisé», a déploré le coordinateur.
Pour accélérer la cadence de mise en œuvre des activités en 2020, la tenue de ce comité de pilotage a donné des orientations plus claires et une stratégie adoptée, a-t-il espéré.

Babba B.
COULIBALY

Source: Journal l’Essor-Mali

MaliwebEconomie
Le Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne (Pacem) a tenu hier, au ministère de l’Économie et des Finances, la première réunion de son comité de pilotage au titre de 2020. L’ouverture des travaux, présidée par le secrétaire de général dudit département, Bangaly N’Ko Traoré, a enregistré la...