Les paris sportifs  ont toujours attiré une grande couche de la population. Que ce soit les paris classiques sur les chevaux du Pari Mutuel Urbain ou ceux en ligne sur différents sports, essentiellement le football, le secteur connait un fort engouement. En ce moment, c’est l’aubaine, avec la Coupe du monde de football qui bat son plein. Qu’apportent ces sociétés de paris à l’économie malienne ?

Propulsé par le PMU-Mali, Premier Bet (Parifoot), en l’espace de quelques mois, a conquis des milliers de parieurs et fait rêver la jeunesse. Avec la Coupe du monde de football en Russie, les paris se sont multipliés en ligne. « J’ai déjà gagné 15 000 francs CFA en misant juste 300 francs. Même si cela ne marche pas à chaque fois, selon moi c’est avantageux. Tu prends le risque et, avec de la chance, tu gagnes gros », nous a confié un jeune parieur. A en croire, le Directeur Général du PMU Mali, société mère de Premier Bet (Parifoot), les gains des parieurs au Parifoot s’élèvent en moyenne  à 9 milliards FCFA par an.

Si les parieurs semblent tirer profit de leurs mises, il en est de même pour les revendeurs de tickets de Parifoot. « Certains weekends, la recette journalière peut aller jusqu’à 200 000 francs CFA. J’en gagne 6% mensuellement et je ne me plains pas », révèle Arouna, employé de Premier Bet.

Le PMU Mali lui-même, de son côté, en plus d’être un moyen facile pour certains de décrocher le jackpot, participe aussi considérablement à l’économie nationale, à travers sa contribution annuelle au Trésor public malien de 8,5 milliards de francs CFA au titre des redevances et de 1,6 milliard FCFA pour les impôts et les taxes. Pour cette année 2018, les prévisions de son chiffre d’affaires annuel sont estimées à 130,7 milliards de francs CFA, contre 114, 6 en 2017.

« Nous avons créé ces dernières années 1 060 emplois directs et 140 emplois indirects et nous contribuons aussi à la lutte contre la pauvreté, notamment à travers  notre participation au capital de la Banque Malienne de Solidarité (BMS), à hauteur de 5 milliards de francs CFA ainsi que le financement de l’Agence pour  la Promotion de l’Emploi des Jeunes  (APEJ) », indique Ould Messaoud Youba, Directeur Général du PMU Mali. En outre, à l’en croire, sa société participe également à la réalisation de projets d’intérêts public, tels que, entre autres, la mise à disposition de moyens logistiques pour certaines structures de l’État et l’appui à la Fédération malienne des sports équestres.

Journal du mali

MaliwebEconomie
Les paris sportifs  ont toujours attiré une grande couche de la population. Que ce soit les paris classiques sur les chevaux du Pari Mutuel Urbain ou ceux en ligne sur différents sports, essentiellement le football, le secteur connait un fort engouement. En ce moment, c’est l’aubaine, avec la Coupe...