Dans le cadre de la visite qu’il réserve, en ce moment, à plusieurs aménagements hydro-agricoles dans la région de Kayes en prélude à l’hivernage prochain, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Ould Mahmoud s’est déplacé, le mardi 2 mars dernier, dans le Karta. Son objectif était de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réalisation du pont de Kéninifié sur le fleuve Daroume. C’est ainsi qu’il a insisté sur la nécessité de livrer cet ouvrage avant l’hivernage prochain.

 

Rappelons que par le passé cet axe routier malgré les difficultés d’y accéder était crucial économiquement parlant pour les populations de plusieurs pays. En effet, cette piste rurale du Kaarta dont fait partie le pont de Kéninifié était un itinéraire très prisé pour l’écoulement des produits entre la Mauritanie, le Mali et la Guinée.

Son importance sur les échanges commerciaux entre ces trois n’est donc plus à démontrer. Au lendemain de l’indépendance du Mali, ce tracé a été classé Route d’intérêt Local N°25 (RL25) reliant Nioro à la frontière Guinéenne en passant par Diéma, Soféto, Toukoto, Kita et Sirakoro. La construction du pont Daroumé s’inscrivait de ce fait dans le cadre des actions entreprises par la première phase du projet de Développement Rural Intégré du district de Kita et de ses environs (PDRIK 1). La réalisation de cet ouvrage se justifie pour le désenclavement des zones de production agricole du Kaarta vers les grands centres de consommation comme Bamako en passant par Kita. Il est ainsi censé permettre le passage sur le cours d’eau Daroumé pendant toute la période de l’année et le sauvetage de plusieurs vies humaines et animales de la zone de Kaarta vers les agglomérations.

Démarrés en février 2020, les travaux de la réalisation de cet ouvrage devaient être terminés huit mois après pour un montant de neuf cent cinquante trois milliards cinq cent quatre vingt quatre mille neuf cents (953 584 900) francs CFA. Toutefois, c’est avec beaucoup d’amertume que le ministre a constaté le grand retard pris dans la réalisation de cet ouvrage. C’est ainsi qu’il a déclaré avec insistance qu’ « on fera tout pour que l’entreprise contractante nous livre l’ouvrage dans un délai avant l’hivernage prochain ».

Selon le ministre Mohamed Ould Mahmoud « c’est un pont très stratégique pour le développement de la région. Il permet l’écoulement des produits dans cette grande zone de production de KAARTA ». Signalons que sur cet axe, pendant l’hivernage, l’eau de pluies devient dangereuse pour les populations et les animaux de cette zone. De l’aveu même d’un habitant de la zone, le cours de Daroumé est un passage d’hommes et d’animaux. Il a fait beaucoup de victimes à chaque hivernage. D’où la joie de la population de recevoir un tel ouvrage.

Source : Kibaru

MaliwebEconomiePolitique
Dans le cadre de la visite qu’il réserve, en ce moment, à plusieurs aménagements hydro-agricoles dans la région de Kayes en prélude à l’hivernage prochain, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Ould Mahmoud s’est déplacé, le mardi 2 mars dernier, dans le Karta. Son objectif était de s’enquérir de l’état...