Pour favoriser des élections apaisées et la paix durable, le GIZ en collaboration avec le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale a procédé, le jeudi 5 juillet 2018, au lancement de la campagne de mobilisation en faveur des élections et d’une paix durable au Mali au Centre culturel Blonba. Cette campagne se passe à travers une série télévisée intitulée : « Hèrèbou – Banyèrèbougou », qui présente deux communautés dont les comportements sont totalement opposés.

La série vise à informer et sensibiliser d’une façon divertissante sur l’opportunité qu’offrent les élections aux populations. Il s’agit, donc, de mieux choisir leurs gouvernants et les représentants qui peuvent mieux exprimer leurs volontés. Elle sera diffusée très prochainement sur la chaine nationale (ORTM) et les radios dans cinq langues nationales du Mali dont le Bambara, le Sonrhaï, l’Arabe, le Tamasheq et le Peulh.

Cependant, il sied de noter que ladite campagne de sensibilisation portera sur les thématiques, notamment le rôle et la responsabilité des structures impliquées dans le processus électoral, la carte d’électeur, le bulletin de vote et le processus de vote. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la responsable du Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP)/ Coopération allemande (GIZ), Mme. Anne-Katrin Niemeier ; du représentant du ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Attaher Ag Iknane.

Elle a enregistré la présence de nombreux invités, notamment des représentants de la société civile, du ministère de l’Administration territoriale, du ministère de la Culture, des partenaires techniques et financiers. Dans la première partie de la série télévisée « Hèrèbougou », les populations vivent en paix et en harmonie. Elles sont heureuses dans un cadre de vie acceptable et s’acquittent régulièrement de leurs taxes et impôts. Le jour du scrutin, elles sortent massivement pour accomplir leur devoir citoyen qu’est le vote.

Par contre, dans la seconde partie, à « Banyèrèbougou », la vie est plus difficile, les populations ne s’entendent pas. Les discussions sont nombreuses et les femmes s’échinent dans les travaux domestiques. En période électorale, les habitants de la localité acceptent tous les présents des candidats et n’accomplissent pas leur devoir citoyen.
Dans son discours, la représentante de GIZ, a estimé  que cette série sera utile pour que toutes les générations débattent sur le contenu des programmes électoraux des différents candidats dans le cadre familiale et amicale. A ce titre, elle a rappelé que cette année, l’organisation d’importantes consultations électorales sont prévues à savoir : « les élections présidentielles, régionales (Conseils/Assemblées régionales) et locales (Conseils de cercles)».

Pour elle, ces élections se passent dans un contexte politico-sécuritaire caractérisé par  la recrudescence de l’insécurité qui s’est étendue au centre et au sud du pays. «C’est dans ce contexte de peur et de tension que la mobilisation des citoyens devient à la fois un enjeu et un défi important pour la réalisation des élections.» a-t-elle indiqué.  Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Réconciliation Nationale espère que la série télévisée contribuera à sensibiliser les populations à travers des mots et gestes, dont seuls les comédiens détiennent le secret.

Moussa Dagnoko

Source: Le Républicain

MaliwebEconomie
Pour favoriser des élections apaisées et la paix durable, le GIZ en collaboration avec le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale a procédé, le jeudi 5 juillet 2018, au lancement de la campagne de mobilisation en faveur des élections et d’une paix durable au Mali...