Lancé en 2015 au Mali pour cinq ans, le Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire au Mali (Pria-Mali) a enregistré des acquis importants. C’est du moins qui ressort de la 4e session du comité de pilotage.

lancement campagne agricole office niger region segou

La 4e session du comité de pilotage du Projet de renforcement de la résilience contre l’insécurité alimentaire au Mali (PRIA-Mali) a débuté hier sous la présidence de Seydou Kéita, conseiller technique au ministère de l’Agriculture, représentant le ministre.

“Elle permettra au comité de pilotage de faire un suivi rapproché du projet, de voir l’état d’exécution des activités prévues pendant l’année et faire une revue rétroactive de l’état d’avancement et son démarrage à ce jour. Cette revue permet également de connaître le niveau d’atteinte des objectifs assignés au projet et au besoin procéder au recadrage nécessaire par des orientations fortes”, a souligné le représentant du ministre.

M. Kéita a s’est félicité de l’exécution normale du programme technique et le budget annuel (12 milliards de F CFA) 2017 avec un taux d’exécution technique d’environ 50 % et financière de 48 % à mi-parcours, ce qui augure, selon lui, de bonnes perspectives pour une exécution satisfaisante du PTBA.

“L’optimisme est permis avec le démarrage des études de réalisation des infrastructures, notamment l’aménagement de cent hectares de bas-fonds et de périmètres irrigués villageois, le surcreusement de 40 mares pour l’abreuvement du cheptel, la réalisation de 26 périmètres maraichers pour les groupements de femmes, la construction de 40 magasins de stockage de l’aliment bétail et la construction d’un magasin de stockage de céréales de 500 tonnes”, a-t-il précisé.

Malgré ces acquis, le projet connait des difficultés dans la mise en œuvre avec la persistance de l’insécurité “résiduelle” dans la quasi-totalité de la zone d’intervention notamment à Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudéni. “Les études techniques se mènent dans des conditions difficiles, ce qui influence le choix des site à ménager, voire la possibilité de délocaliser certains aménagements de bas-fonds er de PIV”, a regretté M. Kéita.

A signaler que le Pria-Mali a été approuvé le 30 mai 2013 et signé le 6 août 2013 pour une période de cinq ans (2014-2018). Son coût total pour le Mali est estimé à 49,89 millions de dollars US, soit 24 milliards 445 millions de F CFA et la contribution du gouvernement s’élève à 3,63 millions de dollars US, soit 1 815 000 000 de F CFA. Le Projet est principalement financé par la Banque islamique pour le développement.

Maliki Diallo

L’Indicateur du Renouveau

MaliwebEconomie
Lancé en 2015 au Mali pour cinq ans, le Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire au Mali (Pria-Mali) a enregistré des acquis importants. C’est du moins qui ressort de la 4e session du comité de pilotage. La 4e session du comité de pilotage du Projet de renforcement...