La joie des populations était grande. Elles ont vivement remercié le président de la République qui vient de leur faire partager les avantages du barrage de Manantali

malick alhousseini maiga ministre energie eau

L’électrification de nos villages connaît un coup d’accélérateur avec le programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau et à l’électricité pour l’impulsion du ministre de l’Energie et l’Eau. Le vendredi 06 octobre 2017, Malick Alhousseini a procédé à l’inauguration de l’électrification de 34 villages qui avaient été déplacés lors de la construction du barrage de Manantali. Fruit d’une action coordonnée entre le Gouvernement de la République du Mali et l’OMVS dont les destinés sont conduites par notre compatriote, l’ancien ministre, Ahmed Diane Semega, ce projet vise à atteindre les objectifs fixés par les pouvoirs publics qui de porter à 61% le taux d’accès à l’électrification rurale dans notre pays.

La joie des populations était grande. Elles ont vivement remercié le président de la République qui vient de leur faire partager les avantages du barrage de Manantali.

Le ministre Malick Alhousseini a visité, le samedi 07 octobre 2017 le chantier de construction du barrage de Gouina toujours dans la région de KayesLe Projet consiste à créer un aménagement, à l’amont immédiat des chutes de Gouina, destiné à assurer une production d’électricité par turbinage des débits du fleuve Sénégal partiellement régularisés par l’aménagement de Manantali en amont.

Les travaux de réalisation des ouvrages principaux à étudier, réaliser et mettre en service dans le cadre de l’aménagement de Gouina comprennent : Un barrage poids en béton avec seuil déversant, des ouvrages d’amené de l’amont vers l’aval, l’ouvrage de prise d’eau de l’usine, une usine équipée de trois groupes de type Kaplan, avec une puissance installée totale de 140 MW, des ouvrages de restitution, une dérivation en rive gauche vidange de fond, un poste de départ HT de 225 kV, une route d’accès   de 18 km et une ligne de transport 225 kV pour l’évacuation de l’énergie produite sur une longueur de 60 km environ jusqu’au poste existant de la centrale de Félou qui est relié au poste de Kayes, sur la branche Ouest du système 225 kV de l’OMVS qui relie les réseaux du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal.

Le volet travaux du projet est financé grâce à un concours de la banque chinoise de promotion des exportations, Eximbank de Chine. Ce concours consiste en trois emprunts contractés à égalité par chacun des trois Etats impliqués dans le projet, à savoir, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. Le montant global de ce prêt concessionnel est de 414, 9 millions USD, soit 138,3 millions USD pour chacun des trois Etats emprunteurs. Ce montant couvre environ 95% du coût des travaux, les 5% restant du montant du marché étant supportés par l’OMVS, à travers un apport de son Représentant, désigné dans les Accords de crédit avec EXIMBANK, comme étant la SOGEM. L’entreprise qui réalise le projet est la société chinoise SYNOHYDRO. Les travaux ont commencé en avril 2017 et à ce jour le niveau d’exécution est estimé à 6% selon le planning de l’Entreprise et également la planification de synthèse de l’Ingénieur.

MaliwebEconomie
La joie des populations était grande. Elles ont vivement remercié le président de la République qui vient de leur faire partager les avantages du barrage de Manantali L’électrification de nos villages connaît un coup d’accélérateur avec le programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau et à l’électricité pour l’impulsion du...