Des salaires dont les soldes des  militaires bientôt payés par La Poste

Afin de matérialiser l’attachement à l’inclusion financière qui est de nos jours une préoccupation des plus hautes autorités, la Bdm-sa et la Poste viennent de signer un accord de partenariat, lequel va débuter par le paiement des salaires des militaires dans les bureaux de La Poste, mais sera étendu à d’autres services que les deux parties vont juger utiles. Ce sont les deux responsables de ces structures concernées, à savoir l’Administrateur directeur général de la  Bdm-sa, Bréhima Amadou Haïdara et le Pdg de La Poste, Ibrahima Haïdara, qui ont apposé leurs signatures sur le document, le lundi 5 août dernier à l’hôtel Millenium .

La signature de cet accord de partenariat s’est déroulée en  présence du ministre  de la Communication, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, et du ministre délégué auprès du Premier ministre, ministre de l’Economie et des finances, chargé du Budget, Mme  Barry Aoua Sylla.

Outre les deux ministres et les responsables des  deux structures signataires, cette cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux invités, notamment des membres des agents de La Poste et de la Bdm-sa.

Premier à prendre la parole au cours de cette  cérémonie de signature que les deux parties ont qualifié “de mariage de raison”, le Pdg de la Poste, Ibrahima Haïdara. Il a rappelé que cette cérémonie atteste à juste titre l’attachement que les plus hautes autorités accordent à l’inclusion financière. Selon lui, l’accord de partenariat entre son service et la BDM-sa est le fruit d’une alliance d’actions. Par cet accord, a-t-il poursuivi, La Poste s’attèlera à la mise en place d’une stratégie d’accès à un service de la Bdm-sa dans ses bureaux qui consistera au paiement de salaire dans ses bureaux  dont les soldes des militaires  et à la définition, la coordination et la mise en œuvre des projets d’intérêts communs. Mais aussi de toute autre prestation jugée utile par les parties répondant à leurs objectifs respectifs.

Ainsi cet accord, selon le Pdg de La Poste, débutera par le paiement des soldes des militaires. “La Poste signera son retour dans la fourniture de services financiers et la Bdm-sa,  notre partenaire, ne sera plus à court de services dans les différentes zones du pays” a ajouté le Pdg de La Poste, tout en rappelant leur ferme volonté de s’engager dans les reformes pertinentes et ambitieuses à travers une transformation structurelle de ses activités en réservant une place de choix à l’économie numérique. Cela, en la rendant plus inclusive pour une répartition équitable des fruits de la croissance et d’une diminution de la fracture numérique.

Rehausser les performances des deux structures

Pour le directeur général de la Bdm-sa, Bréhima Amadou Haïdara, la signature de cet accord contribuera certainement à rehausser les performances des deux structures. A cet effet, il a soutenu que La Poste et la Banque de développement du Mali sont deux institutions qui ont marqué l’histoire du Mali moderne. “Toutes les deux ont été créées au lendemain de l’indépendance du Mali, avec comme missions, chacune en ce qui la concerne, d’asseoir les bases de la souveraineté de la jeune République” a-t-il introduit.

Si La Poste était chargée de la mission de désenclaver le pays à travers l’acheminement du courrier (lettres, colis et mandats), la Bdm, première institution financière nationale,  a précisé  M. Haïdara, devait soutenir la construction d’une économie nationale solide. “Aujourd’hui, dans la continuité et le renforcement des acquis, les deux institutions se donnent la main pour relever un défi à envergure nationale, à savoir permettre à tous les Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur, de bénéficier des bienfaits des progrès du numérique. L’initiative de cette convention entre La Poste du Mali et la Bdm-sa découle de la volonté clairement affichée des plus hautes autorités de faire de l’inclusion financière une réalité. Il s’agit de rapprocher les services financiers des citoyens avec un dispositif compétitif au plan national et international” a souligné le Dg de la première banque du Mali, qui par ailleurs a été désignée, selon lui : “Meilleure Banque de l’Afrique de l’Ouest en 2018 par le Magazine African Banker, lors des Assemblées Générales de la BAD à Busan, en Corée du Sud”. Il a ajouté que sa structure mettra à profit le réseau postal dense dont dispose son partenaire afin d’assurer l’accessibilité des services bancaires même dans les coins les plus reculés du pays. Et cela,  pour permettre à ceux qui y vivent de bénéficier des avantages des services et moyens de paiement ou d’épargne de dernière génération.

“Nous osons croire et nous souhaitons que dans son application sur le terrain, elle bénéficiera de l’engagement de l’ensemble du personnel de nos deux structures.  Ceci étant, la convention Bdm-Poste pourra être d’un apport notable dans le domaine de l’inclusion financière, notamment au profit de l’administration malienne, des forces de défense et de sécurité afin de leur permettre d’accomplir sereinement leur mission au service du pays” a-t-il ajouté. Il a, par la même occasion, remercié  toute l’équipe composée de cadres de la Bdm et de La Poste qui ont travaillé ardemment pendant plusieurs mois afin que ce projet soit une réalité.

La ministre de l’Economie et des finances, chargé du Budget, Mme  Barry Aoua Sylla, s’est réjouie de la signature de cet accord de partenariat qui au-delà des bienfaits pour les parties, va promouvoir l’inclusion financière comme le souhaitent les plus hautes autorités, notamment le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. A l’en croire, leur département ne ménagera aucun effort pour soutenir toute initiative visant à la prise en charge des besoins financiers des citoyens, plus particulièrement ceux vivant dans les parties les plus reculées de notre pays.

Pour le ministre  de la Communication, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, ce partenariat est un jalon important pour le confort de nos concitoyens d’une part et, d’autre part, pour leur apporter l’inclusion financière. “A traves cet accord nous posons ainsi une des fondations de l’inclusion financière. Mon département est résolument engagé à soutenir cet accord de partenariat”, a-t-il rassuré. Il a aussi rappelé que le nouvel environnement de La Poste intégrera le numérique, ainsi que les services financiers et les solutions de paiement basées sur le numérique. Tout cela pour permettre à La Poste du Mali d’occuper sa place de fournisseur de services de proximité, prestataire de confiance et accompagnateur des attentes du citoyen.

Il faut rappeler que la durée de cette convention est de trois ans avec une reconduction tacite.                   

Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebEconomie
Des salaires dont les soldes des  militaires bientôt payés par La Poste Afin de matérialiser l’attachement à l’inclusion financière qui est de nos jours une préoccupation des plus hautes autorités, la Bdm-sa et la Poste viennent de signer un accord de partenariat, lequel va débuter par le paiement des salaires...