Le mardi 30 octobre 2018, la société minière « Randgold Ressources » a tenu une conférence de presse pour présenter ses activités des trois derniers mois. La rencontre, qui s’est tenue à l’hôtel Sheraton, a aussi servi d’occasion pour confirmer la fusion Barrick-Randgold.

La société minière « Barrick » est la première société minière du monde et elle détient plusieurs mines partout dans le monde. Quant à la société minière Randgold Ressources, plus connue au Mali, elle est une compagnie d’exploitation et d’exploration de l’or centrée sur l’Afrique et cotée à la bourse de Londres ainsi qu’au NASDAQ. L’exploitation phare de Randgold comprend actuellement les mines souterraines de Loulo, Yatela, et Gara ainsi que la mine à ciel ouvert de Gounkoto.

Le directeur des opérations de Randgold, Chaka Berthé affirme que leurs mines ont un impact de développement communautaire à destination des populations riveraines des mines. Elles aident ces populations à améliorer leurs conditions de vie tout en préparant leur avenir. Leur développement est basé sur cinq (5) axes qui sont l’éducation, le développement économique, l’eau potable, la sécurité alimentaire et la santé.

De ce fait, Randgold fait savoir qu’il y aurait une fusion entre elle et Barrick, dont le nom est « le nouveau groupe Barrick ». L’accord serait déjà conclu entre les directeurs des deux compagnies et la nouvelle équipe sera engagée dans la création de valeurs.

Dans le nouveau groupe Barrick, le directeur de Barrick, John Thompson serait le président exécutif et le directeur exécutif de Randgold, Mark Bristow serait le président et PDG. Cette nouvelle fusion des deux grandes sociétés minières est extrêmement attendue par les membres des deux structures et leurs partenaires.

La gestion du nouveau groupe Barrick serait avérée pour générer un retour sur investissement, une exploration réussie, une réduction des coûts et une efficacité optimale dans un portefeuille d’actifs diversifié, selon leur programme.
Le nouveau groupe Barrick est animé par une ambition d’offrir une rentabilité et une croissance durable. Il cherchera à tirer parti des forces combinées de Barrick et de Randgold afin de devenir le principal investisseur dans l’or et offrir une valeur à long terme aux actionnaires.

KADER DIARRA

Source: Le Reporter

MaliwebEconomieMali actu
Le mardi 30 octobre 2018, la société minière « Randgold Ressources » a tenu une conférence de presse pour présenter ses activités des trois derniers mois. La rencontre, qui s’est tenue à l’hôtel Sheraton, a aussi servi d’occasion pour confirmer la fusion Barrick-Randgold. La société minière « Barrick » est la première société minière...