Le directeur général de la DIRPA, colonel/major Diarran Koné et le colonel/major de la DFM du ministère des anciens combattants Abdoulaye Ibrahim  Traoré ont coanimé une conférence de presse tenue le 3 juin 2020 au siège de la DIRPA. Une occasion pour les conférenciers  de mener des explications sur les nouvelles dispositions prises par le ministère relatives sur la bancarisation, la pension et de démentir  les rumeurs d’un supposé marché de véhicule portant sur 700 millions de nos francs.  Dont le ministère MDA porté plainte devant les juridictions compétentes pour faire de la lumière. 

Selon le colonel Diarran Koné, la bancarisation est la gestion des salaires  des FAMAS par le trésor  national et leur  mise  à disposition directe  des banques où les bénéficiaires iront les toucher. Ainsi, ajoute-t-ille département de la Défense  et des anciens combattants ne produira que les bulletins de solde. Pour dire que les salariés  traiteront  directement avec les  banques. Dont la mise en œuvre de ladite bancarisation qui est  processuelle,doit en principe débuté au mois de juin 2020. En outre, il  a souligné des difficultés sur  le taux d’illettrisme élevé des personnels, la question  des retenues,  la couverture bancaire des zones  et localités opérationnelles, la capacité  d’absorptiondes besoins  financiers par les structures  locales, l’absence des acteurs  potentiels de transfert d’argents partenaires.  Sur le volet pension, le colonel Abdoulaye Ibrahim Traoré  expliquera  que la nouvelle formule de la gestion  de la pension visà permettre aux personnels des forces armées  et de sécurité  de bénéficier une retraite dorée pour  ceux et celles qui y accèdent. Pour lui,  la pension intègredésormais tous les éléments  de solde  excepté les allocations familiales.   C’est pourquoi poursuit-il« les montants des retenues (au titre de la cotisation pension augmentera  également). Sinon le salaire brut ne diminue pas, mais le net à payer avec  l’augmentation des retenues pension ».   Et M Koné, de préciser au passage qu’il n’y a aucune diminution de salaire,  «  cela est archifaux », insistent-ilsEn ce qui concerne   des fausses factures relatives d’unéventuel  détournement de fonds   dont le montant s’élève à 700 millions de F CFA qui aurait effectué  une livraison à la solde du ministère de la Défense  et des anciens combattantsPar ailleurs, les conférenciers  sont formels,  « il s’agissait d’un faux contrat,  une imitation de signature visant à ternir l’image de l’Institution ».

Enfin, ils ont invité  les militaires à plus de compréhensions sur ces nouvelles dispositions  qui visent à leurs assurer des avantages dans l’accomplissement de leurs missions. Avant d’inviter les populations à plus de discernements et de concorde autour de l’armée malienne.

Yacouba COULIBALY

Source: Figaro du Mali

MaliwebEconomieSociété
Le directeur général de la DIRPA, colonel/major Diarran Koné et le colonel/major de la DFM du ministère des anciens combattants Abdoulaye Ibrahim  Traoré ont coanimé une conférence de presse tenue le 3 juin 2020 au siège de la DIRPA. Une occasion pour les conférenciers  de mener des explications sur les nouvelles dispositions prises par le ministère relatives...