Mettant à profit le lancement de la campagne 2018-2019 de vaccination du cheptel national, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, a annoncé la pose de la première pierre de l’unité laitière dans la zone industrielle de Dialakorobougou au mois de décembre prochain

La future  usine coûtera à l’Etat, un montant de 661 millions FCFA. Selon le Premier ministre, son objectif est de valoriser et protéger le système, de le mettre dans les conditions, de fournir le marché national et de permettre l’exportation.

« Nous pensons que c’est notre capacité à accroître nos productions, à les transformer pour le marché national, sous régional et international, qui fait que nous pourrions avoir une croissance endogène, plus inclusive qui sera portée davantage par des efforts nationaux », a-t-il ajouté.

Soumeylou Boubèye Maïga a rappelé l’intérêt que porte le président de la République à la promotion du secteur de l’élevage. Ce  qui s’illustre par le financement des différents projets à plus de 90 milliards de F CFA et le lancement prochain à Dialakorobougou, zone industrielle, les travaux de construction d’un abattoir moderne.
Sur la même lancée, la ministre de l’Elevage et de la Pêche, a souligné que son département est engagé dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement et de valorisation du lait cru local et d’intensification de la production de viande rouge. Dr Kané Rokia Maguiraga a précisé que va permettre au secteur de contribuer efficacement au bien-être des populations. Six motos et des doses de vaccin ont été remises aux agents pour leur permettre de mener à bien leur mission.

Par ailleurs, elle a mis l’accent sur les résultats de la campagne écoulée, lancée par le président Ibrahim Boubacar Kéita à Bougoula-Hameau dans la région de Sikasso. Selon elle, grâce aux vaccinations et à la surveillance épidémiologique permanente, une progression sensible du taux de couverture vaccinale a été enregistrée.
«Pour ce qui concerne la péripneumonie contagieuse bovine, le taux de couverture vaccinale a progressé de 63,30% à 80,47% au cours de la campagne dernière et le nombre de foyers a baissé de neuf  à quatre. Pour cette campagne, l’objectif est de vacciner 56.680.830 têtes d’animaux et de volailles contre 53.231.379 têtes pour la campagne précédente », a précisé Dr Kané Rokia Maguiraga.

Mahamane Maïga

Lejecom

MaliwebEconomie
Mettant à profit le lancement de la campagne 2018-2019 de vaccination du cheptel national, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, a annoncé la pose de la première pierre de l’unité laitière dans la zone industrielle de Dialakorobougou au mois de décembre prochain La future  usine coûtera à l’Etat, un montant...