A la demande du gouvernement malien, en date du 18 mai 2021, sollicitant un appui en vivres, la Commission de la CEDEAO a offert 7 372 tonnes de céréales aux autorités afin de les aider à faire face à la situation alimentaire difficile des ménages les plus vulnérables.

 

La remise officielle de ces vivres s’est déroulée, le lundi 6 septembre 2021 à Bamako, en présence de Sékou Sangaré, Commissaire chargé de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la CEDEAO ; et de Radouane Ag Mohamed Ali, ministre-commissaire à la sécurité alimentaire du Mali.

Ces céréales constituées de maïs, riz, mil et sorgho ont été prélevées sur les stocks de la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la CEDEAO, entreposés dans les magasins de l’Office des produits vivriers du Mali (OPAM) à Bamako, Koutiala, Sikasso et Ségou.

Selon l’engagement pris par le gouvernement malien et conformément aux règles de fonctionnement de la Réserve régionale de sécurité alimentaire, ce stock de 7372 tonnes de céréales sera reconstitué « grain pour grain » par les autorités de la Transition afin de permettre à la Réserve régionale de conserver sa capacité permanente d’intervention au profit de tout Etat membre demandeur de vivres.

En réceptionnant les vivres, le ministre-commissaire à la sécurité alimentaire a exprimé la reconnaissance du Mali à la Commission de la CEDEAO pour la solidarité régionale et souligné à toutes les parties prenantes que cet appui vient à point nommé.

« Il contribuera à renforcer les capacités d’intervention du dispositif national de sécurité alimentaire et servira à alléger les besoins alimentaires des populations sévèrement frappées par l’insécurité alimentaire », dira le commissaire.

Cette intervention de la Réserve régionale entre dans le cadre de l’opérationnalisation de « la CEDEAO des peuples ». Elle est la troisième du genre au profit des populations vulnérables du Mali après celles de 2019 et de 2020, ayant porté respectivement sur 2856 et 793 tonnes de céréales.

En effet, l’évaluation définitive de la situation alimentaire et nutritionnelle 2020-2021 du Cadre harmonisé indique que de juin à août 2021, plus de 1,3 million de personnes auront besoin d’une assistance alimentaire, dont plus de 1 million dans les régions du Centre et du Nord du pays.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

MaliwebCoopérationEconomie
A la demande du gouvernement malien, en date du 18 mai 2021, sollicitant un appui en vivres, la Commission de la CEDEAO a offert 7 372 tonnes de céréales aux autorités afin de les aider à faire face à la situation alimentaire difficile des ménages les plus vulnérables.   La remise...