L’usine COMATEX-SA à Ségou est en arrêt d’activité depuis le mois de juin dernier. Cette entreprise qui emploie à nos jours 1300 personnes est aujourd’hui confrontée à une crise sans précédent. Ce qui fait monter la colère de ses travailleurs qui l’ont manifesté hier mardi 15 septembre à travers une marche pacifique allant de la place de l’indépendance de Ségou au gouvernorat.

Fermée au mois de juin dernier pour cause de coronavirus, la COMATEX-SA n’a toujours pas réouvert ses portes. Selon le comité syndical de l’UNTM de la COMATEX-SA, les responsables de l’usine mettent en avant un problème financier dû au covid-19 pour couvrir leur mauvaise gestion. << Depuis l’arrivée de la nouvelle équipe, la COMATEX-SA n’a jamais présenté un bilan financier>> a indiqué le secrétaire général du comité syndical de l’untm de la COMATEX-SA, M. Abdoulaye Diakite. Selon lui, la COMATEX-SA est très mal gérée par les chinois. Il appelle à cet effet. les autorités à mettre fin au contrat avec les chinois et de confier la gestion de l’usine aux maliens.

Si l’usine employait 1600 personnes autrefois, elle compte à nos jours 1300 employés qui se trouvent au chômage depuis bientôt 5 mois avec un arriéré de salaire.

Au cours de cette manifestation, les travailleurs ont exprimé leur ras-le-bol avant de réclamer la reprise des travaux et le payement de leurs salaires du mois d’août dernier.

Partie de la place de l’indépendance de Ségou, cette marche a pris fin au gouvernorat.

Boubacar Kanouté, correspondant à Ségou.

Source : Le Figaro du Mali

MaliwebEconomieSociété
L'usine COMATEX-SA à Ségou est en arrêt d'activité depuis le mois de juin dernier. Cette entreprise qui emploie à nos jours 1300 personnes est aujourd'hui confrontée à une crise sans précédent. Ce qui fait monter la colère de ses travailleurs qui l'ont manifesté hier mardi 15 septembre à travers...