La cérémonie d’ouverture des travaux de la 24è session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CIP-UEMOA) s’est déroulée lundi dernier à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. L’événement était présidé par le président, Jérémie Ngouan.

uemoa logo effigie embleme cedeao

Ont également pris part à la rencontre, le vice-président du CIP-UEMOA, Ousmane Bathily, le représentant résident de la commission de l’UEMOA au Mali, Mamadou Moustapha Barro, et le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné.
Pour cette session extraordinaire qui s’achèvera le 13 octobre, le CIP a choisi trois thèmes dont l’intérêt n’est plus à démontrer. Il s’agit du plan d’action genre de l’UEMOA, de la paix et de la sécurité et de la politique de décentralisation. Dans son discours d’ouverture, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, a remercié le président du CIP-UEMOA pour le choix porté sur notre pays pour abriter cette session. Selon lui, il est nécessaire aujourd’hui de poursuivre et de mener à bien tous les chantiers économiques et politiques ouverts depuis la création de l’UEMOA. Il a saisi l’occasion pour féliciter l’ensemble des organes qui donnent vie à cette organisation avant de les exhorter à redoubler d’efforts afin qu’à brève échéance, l’on puisse atteindre l’émergence dans notre espace.
Quant à Jérémie Ngouan, il a rappelé que le CIP a été mis en place depuis mars 1998 afin de renforcer le dialogue parlementaire, la démocratie et l’intégration sous-régionale. Il a ajouté que le Comité a évolué dans un environnement juridique et administratif difficile. Mais cela n’a pas entaché la détermination de l’institution à poursuivre les missions pour lesquelles elle a été mise en place.
Par ailleurs, le président du CIP dira que les exposés sur les trois thématiques permettront aux élus du peuple de mieux comprendre les enjeux et de pouvoir interagir dans l’intérêt des populations. «Il s’agit, à travers les présentations et les débats, d’aider les députés à mieux appréhender les problématiques liées à ses différentes questions et ensemble, formuler des recommandations à l’endroit de la Commission de l’UEMOA, des Etats membres et des autres acteurs concernés», a-t-il déclaré. A propos du premier thème portant sur le plan d’action genre de l’UEMOA, Jérémie Ngouan a indiqué que nos pays génèrent davantage de ressources qu’ils vont pouvoir investir dans le développement. Il ajoutera qu’une augmentation durable de la prospérité semble à notre portée. Cependant, pour réaliser cette vision, le président du Comité interparlementaire de l’UEMOA soulignera que nous avons besoin de faire pleinement usage des compétences et des talents afin de transformer nos économies et nos sociétés.
En outre, M. Ngouan a noté que les femmes constituent le rouage incontournable du bien-être de leurs familles et les pièces maîtresses de l’avenir de nos enfants.
Leurs avis, a-t-il renchéri, sont déterminants dans la gouvernance de leurs communautés et des nations. Cependant, elles sont encore confrontées à toute une série d’obstacles qui les empêchent de jouer pleinement leur rôle. S’agissant du second thème, le président du Comité interparlementaire de l’UEMOA a indiqué qu’aucun des pays de notre espace commun n’est à l’abri de l’insécurité.
La défense des territoires et la sécurité des personnes et des biens sont des conditions sine qua non du développement économique, social et culturel, a-t-il indiqué. Concernant la décentralisation, Jérémie Ngouan dira qu’elle consiste à rapprocher les citoyens des centres de décision, c’est-à-dire faire participer les populations à la gouvernance de proximité.

Mamadou SY

 

Source: Essor

MaliwebEconomie
La cérémonie d’ouverture des travaux de la 24è session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CIP-UEMOA) s’est déroulée lundi dernier à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. L’événement était présidé par le président, Jérémie Ngouan. Ont également pris part à la rencontre, le vice-président du CIP-UEMOA, Ousmane...