Le Ghana est candidat pour abriter le siège de la Zone de libre échange continental. A cet effet, la ministre ghanéenne des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchway, était à Bamako, le vendredi dernier, pour solliciter l’appui personnel du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et le soutien du Mali à cette candidature.

C’est en début de soirée que Mme Botchway a été reçue par le président Keïta au Palais de Koulouba. Elle était accompagnée d’une forte délégation comprenant l’ambassadeur du Ghana au Mali. Côté malien, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, et celui de l’Intégration africaine, Me Baber Gano, ont assisté à la rencontre. A sa sortie d’audience, Shirley Ayorkor Botchway a expliqué qu’elle était porteuse d’un message du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, à son frère et ami Ibrahim Boubacar Keïta. Un message de sollicitation de soutien à la candidature du Ghana pour abriter le siège de la Zone de libre échange continental.

Selon l’envoyée spéciale du président Nana Akufo-Addo, le président Keïta a accueilli «la nouvelle à bras ouverts, vu les relations particulières qui existent entre le Ghana et le Mali et aussi les relations étroites entre les deux présidents».

Ainsi, Ibrahim Boubacar Keïta «nous a assurés de son appui et du soutien du Mali», a-t-elle déclaré. Par ailleurs, a ajouté Mme Botchway, il s’agissait à travers cette visite de «voir comment se porte le président Keïta et comment va la situation au Mali».

En effet, nos deux pays ont toujours été très proches et entretiennent de bons rapports dans le cadre de la coopération bilatérale.

Avant de se quitter, les deux personnalités ont échangé des cadeaux. Celui du Ghana symbolise cet adage : « Aidez-moi pour que je puisse vous aider ». C’est dire que «tant que le Ghana abritera le siège ça va nous servir, mais aussi toute la région », a expliqué la ministre ghanéenne.

Issa Dembélé

Source: L’Essor- Mali

MaliwebEconomie
Le Ghana est candidat pour abriter le siège de la Zone de libre échange continental. A cet effet, la ministre ghanéenne des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchway, était à Bamako, le vendredi dernier, pour solliciter l’appui personnel du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et le soutien du...