Le Mali a décidé d’arranger le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’occasion de la fête de Tabaski 2022. À travers un message n°0088 de la douane, les frontières de Diboly, Mahinamine, Kadiana, Zegoua, sont informées de l’exportation de 5.500 têtes d’ovins, de caprins et 300 têtes de bovins à destination de ces deux pays frontaliers.

 

Malgré une batterie de sanctions économiques et diplomatiques imposées au Mali depuis le 9 janvier 2022, la junte fait preuve de panafricanisme à des pays voisins avec qui les frontières demeurent fermées depuis 6 mois pour des raisons infondées.

En effet, le Mali a décidé d’ouvrir ses frontières avec le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Les militaires au pouvoir vont envoyer des animaux à la fête de Tabaski. La décision officielle de la douane malienne relève, à cet effet, la suspension des instructions reçues des autorités nationales.

Notons que sur le plan national, les moutons demeurent très chers. Le prix d’un mouton d’un an à 3 ans est au-delà de 100.000 FCFA. Partout où l’on se renseigne, dans les marchés de bétail, et auprès des vendeurs ambulants, l’augmentation du prix des moutons est due à la cherté de l’aliment bétail, l’insécurité, mais aussi la situation à laquelle le pays est confronté.

Certains chefs de famille vivent dans l’angoisse. De ce fait, les autorités et les personnes de bonnes volontés, mais aussi, les éleveurs doivent faire preuve d’entraide pour soulager la population à l’occasion de la fête des moutons.

Lassana SOW

Source : LE COMBAT

MaliwebEconomie
Le Mali a décidé d’arranger le Sénégal et la Côte d’Ivoire à l’occasion de la fête de Tabaski 2022. À travers un message n°0088 de la douane, les frontières de Diboly, Mahinamine, Kadiana, Zegoua, sont informées de l’exportation de 5.500 têtes d’ovins, de caprins et 300 têtes de bovins...