Le coût des investissements pour l’installation et l’exploitation de ce nouveau réseau est estimé à près de 100 milliards  de FCFA, il favorisera  le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens et plusieurs milliers de distributeurs et revendeurs

Moins de 3 mois, après avoir effectué avec succès un 1er  test d’appel le 16 octobre 2017 avec le ministre de l’Economie numérique et de la Communication Harouna Modibo Touré Touré, ATEL-Mali a lancé ses activités le 28 décembre dernier, sous la marque commerciale Telecel et la plage de numéro 5. C’est au bord de la piscine de l’Hôtel de l’Amitié qui s’est déroulé le lancement des  activités commerciales de ladite société, autour d’un diner gala sous la présidence du ministre Harouna Modibo Touré, accompagné par plusieurs membres du gouvernement. Il s’est déroulé en présence du Directeur du pôle télécommunication du Groupe et Directeur général de Telecel Burkina Faso, Dimitri Ouédraogo,  qui a fait le déplacement à Bamako pour la circonstance, des invités de marque, ainsi que beaucoup d’artistes invités pour agrémenter la soirée.

Lancée sous la marque commerciale «Telecel». Alpha Télécommunication Mali (ATAL) est une société anonyme au capital de 2 500 000 000 de FCFA, détentrice de la 3ème  licence de télécommunications globale au Mali. Atel fait partie du Groupe Planor Afrique, fondé par l’investisseur Burkinabè Apollinaire T. Compaoré, 64 ans, et qui est présent dans plusieurs secteurs d’activités en Afrique de l’Ouest. ATEL offre des services de téléphonie fixe, mobile et internet de 3ème  génération dans notre pays.

Pour le directeur général d’ATEL-Mali, Souleymane Diallo, l’objectif de sa société est de devenir le premier opérateur par la qualité du service. « Si le rôle des technologies de l’information et de la communication dans le développement du Mali est établi, l’exploitation de la licence globale de ATEL-Mali est et à juste titre un véritable projet de développement en considération des investissements importants pour l’installation et l’exploitation du réseau, pour un montant de près de 100 milliards FCFA ; des emplois directs et indirects à créer, avec le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens dès la 1ère  année et de plusieurs milliers de distributeurs et revendeurs; des contrats locaux de sous-traitance pour la construction des sites et autres travaux de déploiement etc… », a souligné le DG de ATEL-Mali.

 

Telecel, offrir plus : Avec des numéros commençant par 5, Telecel, selon son directeur général va offrir de la meilleure technologie 3G+ aux Maliens. Pour y parvenir, ATEL a tissé un partenariat avec la société HUAWEI qui lui offre une capacité de 3 millions d’abonnés. Déjà disponible à Bamako, le réseau Telecel va s’étendre progressivement, durant le 1er  semestre 2018, dans toutes les régions du Mali.

« Telecel, c’est enfin un réseau de distribution fiable et diversifié qui comptera des agences propriétaires et des franchises dans toutes les communes de Bamako et à l’intérieur du pays, avec un seul objectif d’être le plus proche possible des clients pour les servir au mieux », a rassuré Souleymane Diallo.

Dans le discours de lancement des activités, le ministre Harouna Modibo Touré, président de la séance a expliqué que la libéralisation du secteur des télécommunications initié depuis 2002 par le gouvernement de la République du Mali relève d’une volonté des plus hautes autorités. Selon le ministre, ce lancement des activités commerciales de ce 3ème opérateur de téléphonie au Mali, est l’aboutissement, d’un long processus qui a débuté en 2012 et qui s’était matérialisé par le 1er test appel le 16 octobre dernier. Et Harouna Modibo Touré d’ajouter que l’avènement de cet opérateur est un signal fort pour ceux qui croient au Mali. « Nous ne doutons pas du respect du cahier de charges par votre société », a prévenu le ministre, avant de laissé entendre que l’arrivée de cette nouvelle société de téléphonie va contribuer sans nul doute à la réduction du taux de chômage des jeunes au Mali, ainsi qu’aux développements sociaux économiques du pays.

Chaque participant à ce diner de lancement des activités commerciales d’ATEL-Mali a reçu  un téléphone et une puce avec 100500 FCFA de crédits comme cadeaux. La cérémonie s’est déroulée sous les notes musicales de Floby Dicko fils du Burkina Faso et la Diva Oumou Sangaré.

Source: 22 Septembre

MaliwebEconomie
Le coût des investissements pour l’installation et l’exploitation de ce nouveau réseau est estimé à près de 100 milliards  de FCFA, il favorisera  le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens et plusieurs milliers de distributeurs et revendeurs Moins de 3 mois, après avoir effectué avec succès un 1er  test d’appel...