Tominian, 21 août (AMAP) Le Recensement général des unités économiques (RGUE) a démarré depuis le 16 août 2019 dans le Cercle de Tominian, a constaté l’AMAP sur place.

Selon Birama Sissoko, ingénieur de la statistique de la Région de Ségou, le recensement général des unités économiques est mise en œuvre par l’Institut national de la statistique (INSTAT). Cette opération consiste à faire un dénombrement exhaustif des unités économiques exerçant sur l’ensemble du territoire malien.

Ce recensement a pour objectif d’améliorer le système d’informations actuel sur les statistiques d’entreprise au Mali, d’actualiser les agrégats macroéconomiques, notamment le Produit intérieur brut (PIB) et de dessiner le profil économique de chaque région.

Le RGUE du Mali couvrira tout le territoire national et ciblera toutes les unités économiques du secteur formel et informel géographiquement localisées.

Par unité économique géographiquement localisée, il faut entendre toute unité économique exerçant dans un local professionnel. Le local professionnel se définit comme un local construit en ciment, en pierre, en banco, en métal, en bois, en tôle, en paille ou encore en tente et disposant d’une porte d’entrée avec ou sans battant quel que soit le milieu.

Cependant, il existe des unités dont la nature de l’activité les amène à ne pas exercer nécessairement dans les locaux professionnels. Il s’agit, par exemple, des fabriques de briques, des menuiseries, la réparation ou le lavage de voitures et motos, les carrières, etc. Ces unités seront également prises en compte dans le champ du RGUE.

Il existe, également, des unités économiques non visibles qui exercent leurs activités dans les concessions sans aucune indication extérieure sur leur existence. C’est le cas, par exemple, de certaines teinturières, des boulangers artisanaux, de certains couturiers etc. Ces unités seront également repérées et géo référencées.

Les unités économiques seront repérées dans le district de Bamako, les chefs lieux de régions, de cercle et dans les communes urbaines. Au niveau des villages, seules les unités économiques d’une certaine importance ayant un grand volume d’activités et dont la présence serait signalée par les autorités seront prises en compte.

Pour les besoins spécifiques d’élaboration des comptes nationaux et des statistiques du commerce extérieur, seront également prises en compte, les institutions sans but lucratif. Il s’agit des Organisations non gouvernementales ONG, les associations, les partis politiques, les organisations patronales et les associations professionnelles.

Sont exclus du champ du RGUE les entités qui n’exercent pas dans un local à usage professionnel, les établissements n’ayant pas encore démarré leurs activités au moment de la collecte.

ST/MD (AMAP)

MaliwebEconomie
Tominian, 21 août (AMAP) Le Recensement général des unités économiques (RGUE) a démarré depuis le 16 août 2019 dans le Cercle de Tominian, a constaté l’AMAP sur place. Selon Birama Sissoko, ingénieur de la statistique de la Région de Ségou, le recensement général des unités économiques est mise en œuvre par...