À l’arrêt depuis plus de deux mois au Mali et dans toute la sous-région ouest africaine, le transport aérien subit de plein fouet l’impact de la Covid-19. Si aucune date officielle n’est encore arrêtée pour la reprise du trafic, les autorités se concertent sur les conditions d’un retour progressif à la normale. Les différentes compagnies aériennes desservant la sous-région se préparent en amont.

 

95%. C’est le taux de baisse du trafic aérien évalué par une réunion en visioconférence des ministres des Transports de l’Uemoa le 28 mai dernier. Une baisse due évidemment à l’immobilisation au sol des avions et à l’interdiction du transport de passagers, sauf vols spéciaux, ce qui a entraîné, selon les conclusions de la réunion, la perte de revenus pour les travailleurs du secteur et des risques de faillite pour certaines entreprises.

Afin de ne pas prolonger cette situation, qui hypothèque le secteur des transports, l’Uemoa table sur la reprise des activités.

Les ministres des Transports des différents pays de l’Union ont recommandé de « formuler dans les meilleurs délais pour la sous-région un plan de reprise concertée des activités de transport, en rapport avec la situation sanitaire et sécuritaire dans les États ».

Début juillet en perspective

« Les ministres ont discuté des mesures qui vont être prises pour la réouverture des frontières. Ce sont des propositions qui ont été validées et qui vont être soumises aux différents Chefs d’État pour qu’ils les entérinent et annoncer une date officielle pour la réouverture des frontières, et donc la reprise du transport aérien », explique Mohamed Ould Mamouni, Chargé de communication du ministère des Transports et de la mobilité urbaine.

Si aucune date n’est donc pour l’heure connue, les compagnies aériennes s’activent néanmoins, en fonction des informations qu’elles reçoivent. À Air Sénégal, on estime en principe qu’une reprise progressive interviendra à partir du 15 juin pour un retour à la normale à partir du 1er juillet.

« Nous nous préparons pour cette date parce que nous avons reçu un message de Aéroports du Mali qui dit que rien ne sera fait avant le 1er juillet. Mais cela est une prévision susceptible d’être modifiée selon la situation », précise Oumar Kouyaté de Air Sénégal.

Air France, dans un communiqué publié début mai sur la reprise de ses vols vers l’Afrique,  prévoyait à partir du 16 juin des départs sur Abidjan, avec escale à Bamako, à raison de  4 vols par semaine.

Germain Kenouvi

Chiffres

95% : Taux de baisse du trafic aérien dans l’Uemoa

1er juillet : Date estimée de la reprise du trafic aérien

4 : Nombre de départs hebdomadaires d’Air France sur Abidjan, avec escale à Bamako, à partir du 16 juin

Journal du Mali

MaliwebEconomie
À l’arrêt depuis plus de deux mois au Mali et dans toute la sous-région ouest africaine, le transport aérien subit de plein fouet l’impact de la Covid-19. Si aucune date officielle n’est encore arrêtée pour la reprise du trafic, les autorités se concertent sur les conditions d’un retour progressif...