Le Mali est indéniablement un pays de production d’or et il attire de plus en plus des investisseurs étrangers. Ce qui contribue à son développement industriel. C’est dans ce cadre que cette année 2018 verra l’implantation dans le cercle de Kéniéba de la société Lana-sa (une filiale de Golden united group du Soudan), une entreprise spécialisée dans le traitement de déchets d’orpaillage traditionnel. La cérémonie de signature de convention d’établissement entre le ministère du Développement industriel et la société Lana-sa du Gold united group (Gug) a eu lieu le vendredi 26 janvier 2018 à l’hôtel de l’Amitié. Et c’est le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim et Mohamed Hassane Ahmed Mohamed (le représentant de Gug) qui ont paraphé la convention sous la supervision de Boumiya Hamoud Maham (avocat à la cour de Mauritanie) en présence d’une forte délégation des membres de Gug venus du Soudan et de la Mauritanie.

‘est au nom du gouvernement du Mali et le Golden united group que le ministre du Développement industriel Mohamed Aly Ag Ibrahim et Mohamed Hassane Ahmed Mohamed (le représentant du Gug) ont procédé à la signature et à l’échange de la convention d’établissement de l’unité industrielle de récupération et traitement des déchets de l’orpaillage dans le cercle de Kéniéba. Ensuite, les deux personnalités ont tenu à rappeler le processus qui a abouti à la signature de la convention d’établissement de Golden united group au Mali.

D’après Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, la signature de la convention est l’aboutissement de plusieurs mois de discussions et d’échanges fructueux entre les autorités maliennes et les responsables de son entreprise. Et ces négociations ont abouti le 13 novembre 2017 à la signature à Bamako d’un protocole d’accord. Pour la 2e phase du processus, une mission comprenant les services techniques des ministères du Développement industriel, de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement durable et des Mines a séjourné au Soudan du 26 au 30 novembre 2017. C’est après ces démarches qu’il a été décidé de procéder à la signature de la convention d’établissement de l’unité au Mali entre le Gouvernement de la République du Mali et l’entreprise Golden united group.

Aux dires de Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, la convention détermine les conditions générales, économiques, financières, fiscales et sociales dans lesquelles Golden united group procédera à travers la société Lana-SA (une société de droit malien dont le siège serait à Bamako) à l’installation effective au Mali d’une ou de plusieurs unités de traitement des déchets de l’orpaillage traditionnel. Le projet industriel porte sur l’implantation d’une unité de traitement de déchets d’orpaillage traditionnel dans le cercle de Kéniéba. La société Lana-sa, société d’exécution, procédera au traitement des déchets d’orpaillage traditionnel en vue d’en extraire l’or et d’autres produits.

Les retombées de l’unité industrielle

Golden united group (Gug) est une société de droit soudanais qui effectue la recherche et l’exploitation des substances minérales comme l’or et la chromite. Elle possède des filiales spécialisées dans le traitement des déchets d’orpaillage à travers le Soudan. L’entreprise a une longue et solide expérience dans le domaine du traitement des déchets en préservant le milieu environnement. Ce qui lui a conféré une large réputation au Soudan, tant pour la pérennité de ses exploitations que pour la prise en charge sociale de son personnel. Selon Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, le démarrage du projet est prévu pour cette année 2018. Les retombées économiques et sociales attendues de l’unité industrielle sont, entre autres, l’augmentation des revenus des orpailleurs et des communautés villageoises ; la valorisation de déchets de l’orpaillage traditionnel ; la protection de l’environnement et du milieu ; la création d’emplois et des revenus ; l’augmentation de la production aurifère du Mali ; la contribution à la croissance économique du Mali.

“Porté par l’entreprise Golden united groupe, le projet fera appel à une technologie innovante et performante, respectueuse de l’environnement et pouvant contribuer fortement à la valorisation des matières premières locales, à la promotion de l’emploi et à la réduction de la pauvreté”, a-t-il indiqué. «La réalisation du projet nécessitera un investissement de l’ordre de 10 millions de dollars, soit environ 5 500 000 000 Fcfa et permettra la création de près de 250 emplois directs et plus de 1 000 emplois indirects», a révélé Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, le représentant de Golden united group.

Mohamed Aly Ag Ibrahim :  “Le partenaire soudanais est sérieux et crédible “

Rappelant l’historique du projet, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a dévoilé qu’un Malien du Soudan est à la base du contact de son département avec les responsables de Golden united group. Et le département a rencontré les responsables de Gug. A l’issue des échanges, un protocole a été conclu avec des déclarations d’intentions. Et une mission des services techniques des départements du Développement industriel, de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement durable et des Mines s’est déplacée au Soudan pour aller savoir ce que le Gug propose comme technologie, comme procédé, pour voir sur le terrain la nouvelle pratique de récupération et de traitement des déchets de l’orpaillage pour obtenir l’or.

“Ce qui n’a jamais été expérimenté ici au Mali. Jusqu’à présent, les déchets de l’orpaillage n’ont pas été exploités au Mali. Les Soudanais nous proposent une nouvelle technologie qui est une première dans notre pays. Après des séances de travail, il a été décidé d’aller vite à la signature de la convention parce que nous avons compris que le partenaire soudanais est un partenaire sérieux et crédible. C’est pour cela qu’on nom du Mali, nous avons signé la convention parce que notre pays se trouve dans une accélération de son développement industriel. Et nous avons un seul ennemi qui est le temps et du fait de notre appartenance à un espace communautaire et concurrentiel”, a fait savoir le ministre du Développement industriel.

Les reconnaissances du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim

Mohamed Aly Ag Ibrahim s’est réjoui de la signature de la convention d’établissement de l’entreprise Golden united group au Mali. Il a manifesté un intérêt pour le projet parce que, à ses dires, son département mesure parfaitement l’impact positif prévisible du projet sur la vie des populations maliennes, mais aussi le partenariat fraternel et fécond scellé pour sa mise en œuvre. “L’opérationnalisation du projet permettra de renforcer notre infrastructure industrielle, de promouvoir l’emploi, de contribuer à la réduction de la pauvreté, de valoriser nos matières premières locales. Pour ce faire, je peux vous assurer que des dispositions seront prises pour la mise en œuvre effective du projet”, a rassuré le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim.

Il a tenu à remercier Mohamed Hassane Ahmed Mohamed, le représentant de Gug pour avoir consenti en faveur du Mali un investissement aussi conséquent et structurant en dépit d’un contexte post-crise. A ce remerciement, il a associé Mahmoud Arawane pour avoir joué un rôle déterminant dans le choix porté par Golden united group sur la destination Mali. Il n’a pas oublié de faire un clin d’œil aux cadres de son département qui sont chaque jour au four et au moulin pour faire la cuisine de tout ce qui doit être signé et qui sont malheureusement oubliés dans les citations. “Si nous réussissons l’accélération de notre processus d’industrialisation, c’est grâce à eux”, a reconnu le ministre. Un cocktail a mis fin à la cérémonie.                  

                             Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd`hui mali

MaliwebEconomie
Le Mali est indéniablement un pays de production d’or et il attire de plus en plus des investisseurs étrangers. Ce qui contribue à son développement industriel. C’est dans ce cadre que cette année 2018 verra l’implantation dans le cercle de Kéniéba de la société Lana-sa (une filiale de Golden...