La Confédération des transporteurs terrestres et fluviaux du Mali a décidé d’aller en grève les 12, 13 et 14 février 2019 pour obtenir le cumul des taxes à payer, au départ, pour éviter toute tracasserie lors des trajets. Il s’agit du billet  du CMTR, du Droit de traverser et du péage.  

Jeudi 7 février 2019, la salle de réunions du Conseil national du patronat du Mali a servi de cadre à la tenue de l’Assemblée Générale des transporteurs terrestres et fluviaux. C’était sous la présidence de Malick Boubou Diallo, Premier Vice-président, entouré du Secrétaire permanent, Moussa Camara et Djibril Tall.

Il s’agit de parler du développement du secteur des transports dans tous ses aspects dans notre pays. C’est ainsi que Malick Boubou, Vice-président de la confédération des transporteurs, a situé l’objet de cette assemblée en disant que l’heure est grave et très grave, car les transporteurs sont interpellés à mettre fin à leur passivité. L’insécurité et l’inquiétude se sont installées aux dépens des chauffeurs, propriétaires et même des apprentis avec tous ceux qui vivent du transport. «Il ne s’agit pas de dire nos problèmes, mais de dire comment sortir de cette crise dans laquelle on est plongé. D’où toute la raison de notre préavis de  grève, nous, les transporteurs. Une grève prévue pour  les 12, 13 et 14 février prochains. L’Autorité routière ou le péage et le droit de traverser devaient être cumulés pour éviter de payer le péage et le droit de traverser », a déclaré le Vice-président. Les décisions n°8 et n°15 de l’UEMOA devaient être précisément reparties entre les Policiers et les Gendarmes. Ce qui n’est pas le cas de nos jours. Les transporteurs ont toujours écrit des lettres à tous les différents Ministres du Transport. Surtout pour mettre fin à la vente des billets par les services de CMTR. «Mais, à notre grande surprise, martèle Malick Boubou, le Ministre, dans une lettre circulaire, a demandé à ses mêmes services de vendre rapidement ces mêmes billets du CMTR. Ainsi, la grève est prévue pour les journées des 12, 13 et 14 février prochains.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

MaliwebEconomie
La Confédération des transporteurs terrestres et fluviaux du Mali a décidé d’aller en grève les 12, 13 et 14 février 2019 pour obtenir le cumul des taxes à payer, au départ, pour éviter toute tracasserie lors des trajets. Il s’agit du billet  du CMTR, du Droit de traverser et du...