La traditionnelle conférence de presse du ministre porte-parole du gouvernement de ce mercredi 14 mars 2018, a reçu deux ministres, à savoir le ministre des Collectivités Territoriales : Alassane Ag Hamed Moussa et celui du Travail et de la Fonction Publique, Chargé des Relations avec les Institutions : Mme DIARRA Raky TALLA. Les échanges ont porté entre autres sur l’harmonisation des statuts des collectivités et sur l’affaire d’huicoma. Au cours de cette conférence, Mme le ministre a tenu a recadré les femmes et a fait savoir que les droits ont à majorité été payés par le gouvernement.

Prenant la parole elle dira que ce point de presse avait pour objet  d’informer sur le dossier HUICOMA. Elle estime que l’existence d’un état de payement faisant ressortir que le gouvernement à travers le ministère de l’économie et des finances, a entièrement payé aux  travailleurs de Huicoma –SA, le montant 2,1 milliards de F CFA, elle fera savoir que ce document est attesté par l’existence de la décharge des représentants des travailleurs.
Cette somme est reparti comme suit : 248 177 869 FCFA  des arriérés de salaires, 1 433 358483 F CFA comme fonds de réinsertion des travailleurs licenciés, 408 688 330 F CFA pour les partants volontaires à la retraite et 9 775 038F CFA pour les saisonniers. A ses dires, au titre du paiement de l’indemnité de réinsertion,  les travailleurs licenciés pour motif économique,  au nombre de 432 et  les partants volontaires au nombre de 64 travailleurs ont tous reçu leur argent.
Les saisonniers permanents au nombre de 253 ont aussi reçu leur argent.  Pour les travailleurs n’ayant pas bénéficié de prolongation de l’âge de départ à la retraite : seuls 26 d’entre eux n’ont rien perçu.  Elle a par ailleurs signalé que sur la liste des partants volontaires,  11 en activité ont illégalement perçu lesdites indemnités pour un montant de 11301 270 F CFA De même,  47 autres travailleurs ayant bénéficié des arriérés de salaire,  ont illégalement  perçu l’indemnité  de réinsertion pour un montant  de 258 940 505 F CFA.
Au regard de ces conditions,  le Ministère de tutelle a pris de dispositions pour le paiement de l’indemnité  de réinsertion aux 26 travailleurs pour un montant de 215 279 848 F CFA;  les deux mois d’arriérés   de salaire  aux 7 travailleurs pour un montant de 3 138 390 F CFA
Ce qui fait un montant total de 313 361 981 F CFA.  A ce jour, dira-t-elle  ces   montants ont été  intégralement payés aux bénéficiaires par l’Etat.
Flani Sora

Sourcelejecom