Après la visite historique au Mali, en mars 2018, du président turc M. Recep Tayyip Erdogan, les opérateurs économiques de nos deux pays semblent avoir pris le relais afin de booster les relations d’affaires entre le Mali et la Turquie. C’est dans ce cadre qu’une importante délégation d’hommes d’affaires turcs, conduite par DEIK, est attendue le 17 avril prochain dans notre capitale en vue de rencontrer leurs homologues maliens au cours de BtoB, sous la présidence du ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane Ag Hamed Moussa. A cet effet, la CCIM a servi de cadre, hier, à une réunion portant sur la bonne organisation du séjour de la délégation turque.

 

En vue de mieux préparer cette visite de la délégation turque dans notre pays, le département en charge du commerce et la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) ont tenu à rencontrer, hier, tous les opérateurs économiques intéressés à faire des affaires avec les sociétés turques qui seront représentées par une quinzaine de dirigeants d’entreprise.

Ladite rencontre, qui était présidée par le Secrétaire général du ministère du Commerce et de la Concurrence, Adama Yoro Sidibé, avait pour but, entre autres, d’expliquer à nos opérateurs économiques tout l’intérêt que notre pays pourrait tirer de ce séjour de la délégation turque.

Cela dans la mesure où, depuis un certain, toutes les deux parties ne cessent d’appeler à une intensification des échanges économiques et commerciaux entre nos deux pays. Car, jusque-là, ceux-là ne reflètent pas, en termes de volume notamment, le niveau des relations politiques et d’amitié qui unissent nos deux Etats et nos deux peuples.

Faire de bonnes affaires avec la Turquie

Il s’agira, dès lors, au cours des rencontres BtoB, du 17 avril prochain, de pister les voies et moyens permettant de rehausser le développement et la diversification du commerce entre nos deux pays.

Rappelons d’ailleurs que c’est dans ce cadre que la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) et le Conseil (turc) des relations économiques étrangères (DEIK) avaient signé, en février 2015 à Istanbul, un protocole d’accord de coopération et de partenariat. Cela, en marge de la visite du président Ibrahim Boubacar Kéïta en Turquie, du 2 au 5 février de la même année.

A propos des rencontres BtoB qui auront lieu le 17 avril prochain à partir de 14h30 à l’hôtel Sheraton, le président de la CCIM, Youssouf Bathily, a invité tous les opérateurs économiques intéressés à faire de bonnes affaires avec la Turquie, à y prendre part. Les secteurs concernés par ces rencontres portent, entre autres, sur l’industrie de la sécurité, les énergies renouvelables, l’environnement, les infrastructures et le BTP, les NTIC, les équipements électriques et électroniques, la passation de marché, les matériaux de construction et de travaux publics, les mines, l’agro-industrie, les textiles, les produits forestiers, les conseils à l’international, etc.

C’est dire qu’il s’agit-là de travailler à ouvrir maintenant de nouvelles perspectives dans les relations économiques entre le Mali et la Turquie afin que nous puissions bénéficier largement de l’expérience de ce pays dans les domaines précités. Et pas seulement.

Mamadou FOFANA

Source: l’Indépendant

MaliwebCoopérationEconomie
Après la visite historique au Mali, en mars 2018, du président turc M. Recep Tayyip Erdogan, les opérateurs économiques de nos deux pays semblent avoir pris le relais afin de booster les relations d’affaires entre le Mali et la Turquie. C’est dans ce cadre qu’une importante délégation d’hommes d’affaires...