La proclamation des résultats de fin d’année est un moment d’émotion pour les candidats et leurs parents parce que joie et triste cohabitent. Dans cette forte émotion, beaucoup se distinguent du lot c’est bien le cas de Mahamadou Togola du Lycée Privé Franco-Arabe “La Source” de l’Académie d’enseignement de Bamako rive gauche, 1er national au Baccalauréat malien session de  juillet 2019 avec une moyenne d’admission de 17,42 et celui de Adama Aldiouma Sidibé du Prytanée militaire de Kati, 1er national du Diplôme d’études fondamentales (DEF) 2019 avec une moyenne de 18,17. 

Mahamadou Togola de la série TSE, 1er national au Baccalauréat de 2019 : “Je m’attendais à cet exploit ainsi que tous ceux qui me connaissaient”

Aujourd’hui-Mali : Vous venez d’être déclaré 1er national du Baccalauréat 2019, quelles sont vos impressions ?

Mahamadou Togola : Bon, je m’attendais à cet exploit ainsi que tous ceux qui me connaissaient comme mes professeurs, mes amis et mes camarades avec qui je faisais des exercices. Mais, même si j’attendais, le fait de voir ce rêve que j’ai nourri se réaliser m’a procuré une joie de très grande intensité et le sentiment du devoir accompli. C’était vraiment un bonheur.

Quels sont vos secrets ?

Je ne saurai répondre à cette question. Toutefois, c’est la persévérance dans les efforts, l’abnégation dans la prière, la constance dans les résultats qui m’ont permis de réaliser ce rêve en me faisant survoler la génération et d’être parmi les plus brillants.

Quelles sont vos perceptives ?

Je viens d’avoir la bourse d’excellence pour la France donc je dois poursuivre mes études dans ce pays. J’aimerais faire d’abord les télécommunications. Après avoir obtenu un doctorat dans cette discipline, je compte faire les physiques pures. Donc, être un docteur en physique.

Avez-vous un conseil pour vos cadets ?

D’abord, je demande à mes camarades qui n’ont pas eu la chance de déccrocher le Bac cette année de ne pas se décourager. Donc, dès lors, ils doivent commencer à fouiller leurs cahiers et à faire des exercices et toutefois persévérer dans les efforts. Comme on le dit, si être excellent est difficile, être constant dans l’excellence est encore plus difficile. Je leur demande de maintenir l’effort et persévérer toujours dans le courage.

XXXXXX

Adama Aldiouma Sidibé du Prytanée militaire de Kati, 1er national du DEF 2019 : «Je compte servir mon pays en tant qu’officier de l’armée malienne»

Adama Aldiouma Sidibé

Aujourd’hui-Mali :Vous venez d’être déclaré 1er national du DEF 2019, quelles sont impressions ?

Adama Aldiouma Sidibé : Je suis très content et fier d’être le 1er national lors des épreuves du Diplôme d’études fondamentales de cette année.

Quels sont secrets ?

La concurrence tout simplement. Nous sommes avec plusieurs nationalités au Prytanée militaire de Kati et il y a une concurrence ardue entre les élèves de différentes nationalités parce que chacun veut être parmi les meilleurs car il s’agit de défendre les couleurs de son pays. Donc c’est à nous Maliens d’être les premiers chez nous, comme les autres nationalités dament le pion aux Maliens dans leur pays. Donc, au Mali, nous aussi nous devons pourvoir faire la même chose.

Ainsi, nous faisons des travaux du soir et nous préparons des études surveillées à l’approche des trimestres, souvent nous organisons des cours avec des anciens. Parfois, d’autres professeurs sont invités pour nous renforcer. Tous ces efforts ont contribué à la réalisation de ce rêve.

Quelles sont vos perceptives ?

Je compte servir mon pays en tant qu’officier de l’armée malienne afin de défendre mon pays en l’aidant à lutter efficacement contre l’insécurité.

Avez-vous un conseil pour vos cadets ?

J’invite mes cadets à ne jamais baisser les bras, d’être toujours courageux, de toujours continuer d’avancer, de ne jamais s’arrêter et toujours avoir de l’espoir parce que lorsqu’on est courageux, on finit toujours par être récompensé. Le travail bien fait est toujours récompensé. Même si c’est lent, la récompense finit toujours par arriver.

Réalisé par Boubacar PAÏTAO

 

 

Source: Aujourd’hui Mali

 

MaliwebEditorialEducation
La proclamation des résultats de fin d’année est un moment d’émotion pour les candidats et leurs parents parce que joie et triste cohabitent. Dans cette forte émotion, beaucoup se distinguent du lot c’est bien le cas de Mahamadou Togola du Lycée Privé Franco-Arabe “La Source” de l’Académie d’enseignement de...