152 agents de sécurité officiant aux aéroports du Mali, à Bamako-Sénou, ont été mutés ce vendredi 15 septembre 2021 dans les autres divisions de la police nationale. Parmi eux, nombreux étaient à 10 ans de services à la police de l’air et d’autres, à la retraite. Cette décision a suffi pour que les uns et les autres voient au Commissaire Abdoulaye Coulibaly l’homme à abattre. Et ils ne s’en sont pas privés.

Depuis que les autorités de la Police de l’air et des frontières ont décidé de mettre de l’ordre à l’aéroport, le Commissaire Abdoulaye Coulibaly en a vu de toutes les couleurs. Il est la cible de tous les messages non signés qui circulent sur lui.

Pour les auteurs des pamphlets, 152 agents ont été renvoyés par le Commissaire Coulibaly pour simplement dissimiler des actes mafieux au sein de l’aéroport international Modibo Keita de Bamako. Pour certains, cette mutation cache des envies de sanctionner des agents.

Après nos enquêtes, les témoignages de certains agents démontrent que les faits qu’on reproche au Commissaire sont purement faux. En réalité cet homme, depuis qu’il est à la tête de la Compagnie de la Circulation routière (CCR), il est reconnu par sa rigueur, son honnêteté et son dévouement.

Depuis deux mois, selon nos sources, la hiérarchie du commissariat de police de l’aéroport se mobilisait pour empêcher cette mutation afin de ne pas perdre les personnels nécessaires. Ils ont pu maintenir que 77 anciens agents qui ont été complétés par 133 nouveaux arrivants

Fatoumata Kané

Source: Mali Tribune

MaliwebEconomieEditorial
152 agents de sécurité officiant aux aéroports du Mali, à Bamako-Sénou, ont été mutés ce vendredi 15 septembre 2021 dans les autres divisions de la police nationale. Parmi eux, nombreux étaient à 10 ans de services à la police de l’air et d’autres, à la retraite. Cette décision a...