Les faits se sont déroulés, samedi 22 janvier, à Yirimadio. Une fillette de 5 ans a été violée et laissée dans une inconscience totale sur place par l’auteur, non encore identifié. Une enquête a été ouverte au niveau du Commissariat du 13è Arrondissement, sis dans le même quartier où l’acte a été perpétré.

 

C’est aux environs de 14 heures qu’une jeune femme a ramené la fillette inconsciente, qui saignait. Selon son père, elle a déclaré l’avoir retrouvée dans une maison inhabitée. Du coup,  » nous l’avons amenée au CSCOM de  Yirimadjo pour des soins. Sur place, les agents de santé ont exigé l’établissement d’un document à la police, avant tout autre soin sur la victime. Après cette démarche, et à la demande de la police, nous nous sommes rendus directement à l’Hôpital du Mali, où ma fille a été prise en charge pour des premiers soins. Le médecin nous a donné rendez-vous pour une opération, lundi 24 janvier, ma fille ayant été gravement touchée sur certains organes sensibles « , a précisé le père inquiet. Avant d’ajouter qu’ils se sont rendus par la suite sur les lieux du crime. Sur place,  » nous avons découvert trois préservatifs utilisés et entachés de sang « .

Face à la situation, la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidié Founè Coulibaly, ayant appris la nouvelle, s’est rendue, dimanche, soit une journée après les faits, chez les parents de la victime. C’était pour s’enquérir de l’état de santé de la fillette et d’apporter aux membres de la famille un soutien moral. Ainsi, elle a condamné cet acte odieux et barbare sur la fillette. L’occasion de déclarer que tout le gouvernement condamne cet acte et suit de près l’évolution de l’enquête,  » Il faut que les auteurs soient retrouvés et punis sévèrement. Nous ferons tout pour que la Loi contre les VBG soit votée par le CNT « .

Rappelons que la prise en charge de la fillette a été assurée par le ministère de la Santé, alors que son collègue de la Sécurité a instruit d’ouvrir une enquête pour mettre le grappin sur le ou les auteurs.

Il convient toutefois de rappeler qu’en février 2018, un homme, âgé de 63 ans, avait tenté de violer une fillette de 3 ans, dans les toilettes d’une mosquée, à Yirimadio-Zerny. Ce dernier avait échappé à la vindicte populaire grâce à l’intervention de la police du 13è Arrondissement, sis à Yirimadio.

Paul H. Fonta, stagiaire

Source: l’Indépendant

MaliwebEditorialFaits divers
Les faits se sont déroulés, samedi 22 janvier, à Yirimadio. Une fillette de 5 ans a été violée et laissée dans une inconscience totale sur place par l’auteur, non encore identifié. Une enquête a été ouverte au niveau du Commissariat du 13è Arrondissement, sis dans le même quartier où...