Si l’Assemblée Nationale semble divisée sur la question des élections partielles certains anticipent. Le prêcheur Haidara est la plaque tournante de ceux qui se sentent contestés par tous. Est-il l’homme Providentiel à la sauvegarde des Institutions décriées par la rue ?

 

Le patron d’Ançardine a le vent en poupe. Des sources concordantes de l’Assemblée nationale et du lieu de résidence de l’actuel président du Haute Conseil Islamique sont formelles : Chérif Ousmane Madani Haidara est très prisé.

Depuis peu, un bal a pris forme chez lui. Allusion faite aux élus nationaux qui viennent avoir du réconfort voire un salut. Il s’agit précisément des députés de Kati, Sikasso et même de la commune 1. Pour cette dernière circonscription, ce serait l’honorable frankaly Keita qui est parti chez le leader musulman le plus influent de sa localité.  Même les députés de cette commune où Moussa Sinko Coulibaly et Soumaila Cissé furent défaits à la dernière minute sont attendus. C’est dire que le successeur de Mahmoud Dicko devient déterminant dans la résolution de la crise actuelle. Il se susurre que (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 26 JUIN 2020

BAMOISA

NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialSociété
Si l’Assemblée Nationale semble divisée sur la question des élections partielles certains anticipent. Le prêcheur Haidara est la plaque tournante de ceux qui se sentent contestés par tous. Est-il l’homme Providentiel à la sauvegarde des Institutions décriées par la rue ?   Le patron d’Ançardine a le vent en poupe. Des sources...