Selon une source proche du Pôle économique et financier DEe Bamako, plusieurs douaniers et transitaires sont dans la ligne de mire de la justice. Ils causeraient d’énormes pertes de plusieurs dizaines de milliards tous les mois à l’Etat malien.

Décidément, les hommes du ministre de la Justice, Malick Coulibaly, ne  veulent pas reculer dans la lutte contre la corruption. Suite à l’arrestation de plusieurs personnalités dans le cadre de détournement de fonds de l’Etat, le Pôle économique et financier s’attaque désormais aux gros calibres.

Il s’agit de certains douaniers et transitaires. Ceux-ci sont soupçonnés de former une véritable mafia sur le dos des Maliens. Une complicité minutieusement préparée et qui fait perdre à l’Etat malien plusieurs dizaines de milliards de FCFA tous les mois.

Au moment où nous mettons sous presse, l’enquête serait très avancée et la convocation des douaniers et transitaires impliqués dans cette affaire ne saurait tarder.

Du côté des personnes concernées, les tractations et les sacrifices de bœufs noirs sont en cours pour saboter l’enquête. D’autres vendent leurs maisons dans des quartiers huppés pour  se faire la malle. Peine perdue, car le Pôle économique et financier est déterminé à démasquer les tous les individus qui détournent les deniers publics.

Affaire à suivre

Wassolo

Le Débat

MaliwebCorruptionEditorial
Selon une source proche du Pôle économique et financier DEe Bamako, plusieurs douaniers et transitaires sont dans la ligne de mire de la justice. Ils causeraient d’énormes pertes de plusieurs dizaines de milliards tous les mois à l’Etat malien. Décidément, les hommes du ministre de la Justice, Malick Coulibaly, ne ...