IBK est-il bien accompagné ? Je répondrai qu’il ne l’a jamais été depuis son accession à la magistrature suprême. Son parti a été le premier à rendre le constat patent. Deux clans ne se sont jamais entendus sur les choses. Ils se sont battus à mort politiquement entre eux.

Si les hommes du parti au pouvoir se sont montrés incapables de s’entendre, ils  ont aussi tout fait pour que les alliés n’aient pas aussi des avantages. Le système de ‘’Bayengo’’. Ils ne veulent pas du tout voir leurs prochains réussir surtout grâce à leur pouvoir.  Le RPM a asphyxiés la plus part des alliés. Ce qui laisse croire que l’alliance n’était que de façade. C’est ainsi que plusieurs formations politiques, mouvements associatifs ont rompu le lien. En partant, ils ont tout dévoilé. Et le peuple s’est finalement rendu compte qu’il a reposé son espoir une montagne au pied d’argile.

Ce désordre créé par les hommes du RPM dans l’unique but de défendre respectivement leurs intérêts personnels  a fait que toutes les initiatives envisagées par IBK ont échoué. Ils se sont montrés incapables de les défendre et sur le terrain, dans la rue, et sur les médias.

Chose bizarre, je me rends compte que la plus part de ces hommes qui accompagnent IBK sont des écervelés. Toutes les actions qu’ils entreprennent sont dues à des circonstances rendues possibles par d’autres. Lorsque ceux qui critiquent le système de gestion d’IBK se prononcent ou posent des actions quelques part, c’est en ce moment qu’ils commencent à faire des tapages à coup de millions par-ci et par-là afin de tromper l’apparence d’IBK.

Au-delà de cette petite remarque entre politiques eux-mêmes et entre ceux-ci et la société civile ou les activistes, l’acte le plus déshonorant, c’est l’annonce par le MNLA  de la nomination d’un député RPM, Oumar Sididje Traoré, comme conseiller spécial du président du bureau exécutif du MNLA, Bilal Ag Acherif. C’est une haute trahison et ce député mérite d’être banni.

Sur le communiqué du MNLA, on constate une carte dans un cercle. C’est la partie nord de la carte du Mali détachée du reste. Cela dénote que la détermination de ce mouvement à arracher l’indépendance du territoire qu’il appelle ‘’AZAWAD’’ n’est plus un sujet de doute.

Ce geste ne doit surprendre personne. C’est le RPM qui a le premier permis au MNLA de présenter des candidats sous les couleurs du RPM lors des législatives passées dans le nord du Mali pour motif dit-on de ‘’paix’’. Près de quatre ans après rien, c’est la déception totale.

Un appel urgent à l’endroit des autorités maliennes, la communauté internationale. Prenez vos responsabilités sinon, je vois venir la division du Mali. Cela  pour bientôt.

Boubacar Yalkoué

Source: lepays

MaliwebEditorialMali actuMalijetmaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiquemnla
IBK est-il bien accompagné ? Je répondrai qu’il ne l’a jamais été depuis son accession à la magistrature suprême. Son parti a été le premier à rendre le constat patent. Deux clans ne se sont jamais entendus sur les choses. Ils se sont battus à mort politiquement entre eux. Si les...