Le terme du Président qui donne la bile. Le qualificatif de « grand républicain » utilisé par le Président IBK, lors de la prestation de serment le 4 septembre dernier à l’endroit de l’ancien Président Moussa TRAORE, continue de faire bien de malheureux et de déçus.president dictateur autocrate moussa traore investiture ibk ibrahim boubacar keita

En effet, certains scribouillards, aux bouts de leurs plumes, ne se privent  point de commentaires et de propos parfois  injurieux à l’égard du Général Moussa TRAORE pour avoir été  courageusement  salué par le Président de République, Ibrahim Boubacar KEITA, pour sa présence à un événement  important  pour notre pays.

 

Comment comprendre également que  ces quelques mots puissent provoquer un tollé et  autant de diatribes et  d’invectives de  la part de certains fossoyeurs de la République qui parlent, à tout bout de champ d’une falsification de l’histoire de notre pays ? «… Général Moussa Traoré, votre présence ici aujourd’hui ne me surprend guère. Elle est le fait du grand républicain que vous êtes, mon général. On comprendra donc que mes hommages commencent par vous … »

 

Malheureusement pour ceux qui se livrent  à cette fausse guerre, il s’agit des propos d’un homme suffisamment informé. L’on aurait pu, tout au moins, leur accorder le moindre crédit si ces propos  bienveillants   sortaient de la bouche d’un partisan de GMT. Mais, il s’agit de ceux d’un homme de la première  heure de la lutte pour la démocratie et la liberté, d’un homme qui a toujours fait preuve d’érudition chaque fois qu’il s’agit  de se prononcer sur les questions liées à la vie de la nation malienne.

 

Vouloir réduire le brillant discours d’investiture du Président de la République à la seule reconnaissance des valeurs républicaines de l’ancien chef de l’Etat Moussa TRAORE est, sans nul doute, la preuve manifeste  d’une mauvaise fois, la preuve que certains ne veulent point avancer et qu’ils n’ont toujours pas compris et accepté  leur part de responsabilités dans l’état actuel de notre pays.

 

Ceux qui défendent mordicus  le sacrifice des martyrs, qui se disent  fidèles aux idéaux du 26 mars et  qui se réclament du « Mouvement dit démocratique », vocable dont ils ont profité jusqu’à son utilité marginale, devraient accepter   se remettre en cause.

 

I.B.K, un démocrate ne jettera point  l’anathème sur les Martyrs de la démocratie. Lui qui a déposé des années durant des gerbes de fleurs à leur mémoire pendant qu’il tenait encore les rênes de la Primature.

En réalité, l’insulte à la mémoire des martyrs, la vraie, c’est plutôt l’état  indescriptible  dans lequel notre pays s’est retrouvé à cause de la veulerie de pseudos démocrates.  La grave injure qui soit à leur mémoire, c’est qu’ils ont l’impression d’être trahis.

 

Idrissa I. MAIGA    

Source: L’Agora

MaliwebEditorial
Le terme du Président qui donne la bile. Le qualificatif de « grand républicain » utilisé par le Président IBK, lors de la prestation de serment le 4 septembre dernier à l’endroit de l’ancien Président Moussa TRAORE, continue de faire bien de malheureux et de déçus. En effet, certains scribouillards,...